Le débat s'est invité lundi en gare de Montpellier.
Le débat s'est invité lundi en gare de Montpellier. - c. castieau / 20 MINUTES

christophe castieau

L'information a circulé à grande vitesse, lundi, et les usagers de la SNCF ne se sont pas fait prier pour donner leur avis sur l'hypothèse d'un Montpellier-Paris à près de 25 euros.
« Ce serait énorme, jubile Sandra, je viens justement de payer 80 euros un aller-retour ! » Pas de service à bord, un seul bagage et l'arrivée à Marne-la-Vallée, cette Montpelliéraine n'y voit pas d'inconvénients. « C'est quand même le gros point noir de cette histoire », trouve Fabien qui, lui, redescend tous les week-ends de Paris. « Je ne l'utiliserai pas, dit-il, parce que Marne-la-Vallée, ça veut dire le terminus de la ligne A du RER: soit 50 minutes alors que la gare de Lyon est à un quart d'heure de chez moi », détaille celui qui réserve trois mois à l'avance des billets Prem's autour de 25 euros. « Et le RER A, c'est 7,10 €, souligne un passager du Paris-Montpellier de 17 h 34. Ca ne fait déjà plus 25 € et ça casse ce qui fait la grande force du train – qui vous dépose en plein centre-ville – sur l'avion. »

« Pour Disneyland »
La naïveté n'est pas au rendez-vous. « La gare de Marne-la-Vallée, construite pour Disneyland, est sous-exploitée et cela me semble une opération pour renforcer son trafic et peut-être répondre aux projets low-cost d'Air France », suggère Fabien, dont la crainte est la disparition de ses précieux billets Prem's.
« On ne peut pas toujours réserver à l'avance, note Chantal, qui ne monte à Paris qu'occasionnellement. Moi je prends ! » lance-t-elle. Bref, le débat a un train d'avance...

la sncf ne communique pas

Contactée lundi, la SNCF a confirmé que des pistes avaient été données par la directrice générale de SNCF Voyages. « Nous travaillons effectivement sur une offre TGV low-cost », avait-elle confié à la presse. « Elles ne sont pas abouties, nous ne communiquerons pas sur quelque chose qui n'est qu'à l'état de projet », selon la SNCF régionale...