A partir de ce lundi, la compagnie Twin Jet décolle pour la capitale de l'Alsace.
A partir de ce lundi, la compagnie Twin Jet décolle pour la capitale de l'Alsace.

Navina Kaden

Twin Jet débarque à l'aéroport de Montpellier. A partir de ce lundi, la compagnie aérienne propose un aller-retour à destination de la capitale de l'Alsace, Strasbourg. Une nouvelle ligne qui s'inscrit dans la stratégie de développement de l'aéroport.
« Avec l'arrivée d'Air Arabia l'année dernière, nous avons développé les flux touristiques, explique Cyril Reboul, directeur de l'aéroport. Aujourd'hui, avec la liaison Montpellier-Strasbourg, nous mettons l'accent sur le tourisme d'affaires. » Une politique qui commence à porter ses fruits. Alors que la fréquentation et les statistiques d'opérations stagnaient jusqu'en 2006, les chiffres repartent doucement à la hausse. « En 2011, nous avons connu une fréquentation en progression de 11 %, se félicite Cyril Reboul. Ce qui correspond à près d'1,3 millions de passagers. »

Relooking
La Chambre de commerce et d'industrie de Montpellier, qui détient 25 % du capital de l'aéroport, se réjouit également de ces bons résultats et se projette déjà dans l'avenir. « D'ici à 2015, nous souhaitons atteindre 1,7 millions de passagers. Pour cela, 14 millions d'euros vont être investi pour améliorer l'aéroport », confie le président de la CCI de Montpellier, André Deljarry. L'aéroport va ainsi s'offrir un relooking avec de nouvelles boutiques, l'espace de livraison de bagages et le hall de départ devraient également être agrandis. Des bonnes nouvelles pour cette déserte qui vient de perdre une compagnie aérienne. Le mois dernier, la compagnie danoise Cimber Sterling a déposé le bilan et suspendu ses vols à destination de Montpellier, « une perte de flux qu'il va falloir combler », estime Cyril Reboul. Autre chantier à prévoir, la privatisation de l'aéroport. Une démarche qui a été ralentie par les échéances électorales, mais qui devrait avancer après les législatives.