Montpellier: Cinq mois après le saccage du RAIH, la Ligue du midi devant la justice

JUSTICE Deux hommes étaient jugés ce mardi matin. Le procureur a requis à leur encontre deux mois de prison ferme, et deux mois de prison avec sursis. Verdict le 2 décembre…

N.B.

— 

Le tribunal correctionnel de Montpellier (illustration).

Le tribunal correctionnel de Montpellier (illustration). — J.-M. Quinet / Isopix / Sipa

Le 30 juin, la Ligue du midi, mouvement proche de l’extrême droite, débarquait dans les locaux de l'association Réseau Accueil Insertion Hérault (RAIH), qui apporte une aide aux mineurs isolés, à Montpellier. S’en suivait un saccage des lieux, les militants jetant des dossiers et cassant de la vaisselle, en scandant des slogans anti-immigration.

>> A lire aussi : VIDÉO. Montpellier : Une association d'aide aux migrants saccagée par des militants identitaires

Cette action, qui avait indigné les défenseurs des migrants, avait été filmée, visages découverts, et postée sur les réseaux sociaux par le mouvement identitaire.

Des associations se rassemblent

Ce mardi matin, le président de ce mouvement, et un autre homme, étaient jugés à Montpellier : le procureur a requis deux mois de prison avec sursis pour l’un, et deux mois de prison ferme aménageable pour l’autre, rapporte France 3 Occitanie. Avant le procès, plusieurs dizaines de militants d’associations, comme Amnesty International, se sont rassemblées pour protester devant le tribunal de grande instance de la ville.

Le verdict sera rendu le 12 décembre prochain, indique le site de la chaîne.