Montpellier: Les loups aperçus en pleine nuit étaient en fait... des chiens

ANIMAUX Les trois toutous s’étaient échappés ce week-end de leur enclos, à Grabels…

N.B.

— 

Un loup gris, l'espèce la plus répandue. Illustration.

Un loup gris, l'espèce la plus répandue. Illustration. — Superstock / Superstock / Sipa

Lundi, des témoins faisaient part à Midi Libre de photos de « loups » présumés, aperçus au bord d’une route, près de Grabels, à quelques kilomètres de Montpellier : les automobilistes avaient pris en photo les trois animaux, en pleine nuit, dimanche.

Ce qui n’a pas manqué de faire le buzz sur les réseaux sociaux. Oui, mais voilà, ce que ces témoins ont cru être des loups étaient… des chiens. Des chiens-loups tchécoslovaques, pour être précis, corrige le quotidien. Les canidés auraient échappé à la vigilance de leur propriétaire et s’étaient perdus dans la garrigue montpelliéraine.

Des oreilles trop longues

Et selon la mairie, interrogée par le journal, ces chiens auraient « l’habitude de s’échapper, ce n’est pas la première fois ». Un indice aurait cependant guidé les experts vers une piste canine : les animaux avaient des oreilles trop longues pour être des loups.

>> A lire aussi : Fausse alerte... Les loups signalés dans le village étaient des chiens

Les toutous ont retrouvé leur propriétaire. Dans le Gard, aux Costières, près de Nîmes, ce n’est pas la même histoire en revanche : la préfecture a confirmé la présence d’un loup dans le coin. Les experts, eux, pensent même qu’il y en a plusieurs.

>> A lire aussi : La présence d'un loup a été confirmée aux portes de Nîmes