Une femme a été condamnée à un an de prison, dont six mois avec sursis et une mise à l’épreuve de deux ans pour avoir dérobé à Agde deux cartes bancaires à des personnes âgées de 79 et 85 ans, chez qui elle était employée pour faire le ménage.

Au mois de septembre 2016, le couple découvre que près de 6.000 euros ont été prélevés frauduleusement sur leur compte, tandis que leurs cartes bancaires ont disparu. L’individu retire de l’argent, mais fait également ses courses dans des magasins…

« Quelqu’un m’en veut »

Problème : l’auteur des faits, relate Midi Libre, utilise… sa propre carte de fidélité. Il n’a pas été difficile, pour les enquêteurs, de soupçonner la femme de ménage. Mais elle l’a encore assuré devant le tribunal : sa carte aurait été scannée à ses dépens.

« Quelqu’un m’en veut », note-t-elle, citée par le journal. Au-delà de sa peine de prison, la prévenue devra rembourser les victimes et leur verser des dommages et intérêts.