Le directeur d’un foyer pour adolescents en difficultés à Saint-Gély-du-Fesc, à proximité de Montpellier, est soupçonné d’avoir vidé les comptes de l’association Médiation Jeunes, en charge de la gestion de la structure avant de prendre la fuite. Il a envoyé un mail expliquant qu’il démissionnait et que le versement des salaires du mois ne pourrait pas être assuré, révèle Midi Libre.

Subventionnée à 100% par le Conseil départemental de l’Hérault, cette association était jusqu’en 2016 très bien gérée. Au point qu’un contrôle du Conseil départemental avait mis à jour en 2015 l’existence d’une trésorerie de 600.000 euros, consécutive à plusieurs années de gestion rigoureuse.

Les retraits en liquide avaient commencé en janvier

Le Conseil départemental avait alors décidé de suspendre le versement des subventions. « Puisque l'association avait de la trésorerie, il fallait qu'elle la consomme, pour ne pas laisser de telles sommes dormir sur les comptes », explique au quotidien régional Philippe Loubet-del-Par, directeur adjoint de la solidarité au Conseil départemental de l'Hérault.

L’ancien président avait démissionné à l’automne 2016 pour des raisons de santé. Le nouveau n’aurait pas mis longtemps à dilapider le pécule. Depuis janvier, il aurait retiré 180.500 euros en liquide, selon Midi Libre. Le conseil départemental de l’Hérault a déposé plainte vendredi auprès du procureur de la République de Montpellier pour détournement de fonds publics.