VIDÉO. Résultats législatives à Montpellier: En marche, mais privé de grand chelem

ELECTIONS Les résultats des élections législatives dans la ville de Montpellier ont conforté l'avance de La République en marche. Mais La France insoumise réussit à placer une députée à l'Assemblée Nationale...

Jerome Diesnis

— 

Coralie Dubost, référente de La République en marche dans l'Hérault, élue sur la troisième circonscription.

Coralie Dubost, référente de La République en marche dans l'Hérault, élue sur la troisième circonscription. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Montpellier a largement plébiscité les candidats de La République en marche (LREM). Le parti d’Emmanuel Macron rafle quatre des cinq sièges à l’Assemblée nationale distribués sur Montpellier et sa métropole. Seul couac, la victoire de Muriel Ressiguier face à Stéphanie Jannin, deuxième adjointe au maire de Philippe Saurel, mais sanctionnée par les urnes pour ses problèmes avec la justice.

Dans la 1re circonscription

Très implantée localement, Patricia Mirallès, conseillère municipale à Montpellier, s’est largement imposée avec plus de 65 % des suffrages, face à la présidente du groupe FN/RBM à la région, France Jamet. L’adjointe aux cultures urbaines, conseillère départementale, se présentait sous la bannière La République en marche. Elle réalise un carton dans la ville de Montpellier où elle obtient 71,27 % des suffrages.

Patricia Mirallès, élue pour La République en marche sur la deuxième circonscription de l'Hérault
Patricia Mirallès, élue pour La République en marche sur la deuxième circonscription de l'Hérault - P. M.s

Dans la 2e circonscription

C’est une claque pour Stéphanie Jannin et, par ricochet, pour Philippe Saurel. La deuxième adjointe au maire divers gauche de Montpellier candidate de La République en marche, a été battue par Muriel Ressiguier. La candidate de La France insoumise, qui n’avait pas pu se hisser dans la quadrangulaire de l’élection municipale en 2014, réalise une entrée spectaculaire à l’Assemblée nationale.

Muriel Ressiguier.
Muriel Ressiguier. - Jérôme Diesnis/Maxsele Presse

Seule candidate La République en marche battue à Montpellier, Stéphanie Jannin paie très cher l’enquête menée par le parquet de Montpellier pour une éventuelle prise illégale d’intérêt. Elle sera jugée par le tribunal correctionnel le 18 septembre…

>> A lire aussi : Montpellier: Une candidate La République en marche visée par une enquête

Stéphanie Jannin, battue sur la 2ème circonscription de l'Hérault.
Stéphanie Jannin, battue sur la 2ème circonscription de l'Hérault. - Stéphanie Jannin

Dans la 3e circonscription (Castelnau-le-Lez, Castries…)

Ralliée dès la première heure à Emmanuel Macron, Coralie Dubost est une fidèle du président de la République pour lequel elle a battu la campagne lors de l’élection présidentielle. Avant d’être logiquement désignée candidate aux législatives en qualité de référente pour l'Hérault de La République en marche. Elle domine facilement son opposant Stéphane Vidal pour sa première tentative à une élection.

Dans la 8e circonscription (Pignan, Frontignan…)

Comme Coralie Dubost, Nicolas Démoulin est lui aussi un soutien de la première heure d’Emmanuel Macron. Directeur des 85 comités de mouvement dans le département, il est issu de la société civile. Ce patron d’une entreprise de communication n’avait jamais été encarté à un parti politique. Il bat très sèchement Gérad Prato (FN), notamment à Montpellier où il récolte près de 80 % des voix.

Nicolas Démoulin, élu pour La République en marche dans la huitième circonscription de l'Hérault
Nicolas Démoulin, élu pour La République en marche dans la huitième circonscription de l'Hérault - Nicolas Démoulin

Dans la 9e circonscription (Mauguio, Lunel…)

Patrick Vignal est un cas unique. Il est le seul député du département de l’Hérault réélu cinq ans plus tard. En 2012, c’est sous l’étiquette du Parti socialiste qu’il avait été élu sur une terre du Lunellois loin d’être simple à dompter. Désigné dans un premier temps pour représenter le PS, il avait décliné l’invitation pour s’engager auprès d’Emmanuel Macron. Il domine très nettement le candidat du Front national Guillaume Vouzellaud, proche en son temps de Jean-Marie Le Pen.

Patrick Vignal, réélu sur la neuvième circonscription de l'Hérault
Patrick Vignal, réélu sur la neuvième circonscription de l'Hérault - Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse