Un homme de 33 ans est jugé pour des faits particulièrement sordides par la cour d’assises de l’Hérault à partir de ce lundi après-midi. Pendant huit ans, il aurait fait vivre un enfer à sa compagne. Le couple s’était rencontré à 16 ans et avait rapidement eu plusieurs enfants. La famille vivait dans une grande détresse sociale à Pézenas.

Les coups et les brimades auraient commencé à pleuvoir après que l’accusé a commencé à soupçonner la mère de ses enfants de prostitution pour se payer de la cocaïne. Son calvaire aurait duré huit ans, de 2006 à 2014.

Syndrome de Stockholm

Lorsque la gendarmerie de Pézenas est intervenue après le signalement par des proches du couple, la victime était totalement prostrée, couverte de traces de brûlures, de coups, le corps entaillé. Elle a perdu l’usage de l’oreille gauche. Aux enquêteurs, elle a expliqué que son compagnon l’obligeait quotidiennement à boire son urine et ingurgiter ses excréments.

Le tortionnaire présumé a jusqu’à présent nié tous les faits qui lui étaient reprochés. La femme n’avait jamais porté plainte ni même évoqué ses souffrances auprès de quiconque. Un expert évoque le syndrome de Stockholm, un mécanisme selon lequel les victimes d’une longue captivité finissent par éprouver des sentiments positifs envers leurs ravisseurs. Le verdict est attendu pour jeudi.