Montpellier: On est allé faire un tour au quartier général de la French Tech

INNOVATION Cet hôtel, installé dans l’ancienne mairie, rassemble des start-up du coin…

Nicolas Bonzom

— 

L'hôtel French Tech de Montpellier.

L'hôtel French Tech de Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

  • La métropole a mis à disposition de 13 start-up le bâtiment de l’ancienne mairie
  • Des « échanges de technologie » envisagés entre les différentes start-up
  • Plus d’un million d’euros investi pour la rénovation thermique du site

Sur les vitres de l’ancien hôtel de ville de Montpellier (Hérault), trône le flamboyant coq rose de la French Tech locale. Dans ce bâtiment déserté par la mairie en 2011, la métropole a permis aux start-up du coin de se rassembler. Inauguré mercredi, cet hôtel French Tech réunit aujourd’hui 13 pépites de l’innovation made in Montpellier.

« Un turn-over est en place, avec des entreprises qui s’installent, et d’autres qui partent, lorsqu’elles en éprouvent le besoin », confie Chantal Marion, vice-présidente de la métropole au développement de l’économie. Les start-up paient ici des loyers (très) bas : 90 euros HT le m2 et 60 euros HT de taxes et de charges diverses par an.

Une synergie entre start-up

« Ce qui nous a intéressés, c’est la flexibilité, souligne Sam Assadian, cofondateur d’Isotropix avec Sébastien Guichou, une société qui développe des logiciels pour les effets spéciaux. On n’a pas des baux où il est difficile de prévoir notre croissance. Ici, on a pu passer, en deux jours, de 250 à 450 m 2. En fait, on a juste traversé le couloir. »

L'équipe de We Map et de Bear dans leurs locaux partagés, ce mercredi.
L'équipe de We Map et de Bear dans leurs locaux partagés, ce mercredi. - N. Bonzom / Maxele Presse

L’intérêt, c’est aussi la synergie entre les équipes. « A terme, on espère bien sûr travailler avec d’autres entreprises installées ici, confie Pierre Adoum, le cofondateur de Bear, spécialiste de la réalité augmentée et We Map, qui crée des cartes interactives. On partage par exemple la cuisine avec d’autres entreprises et on se rencontre dans les couloirs. » Cela permet d’envisager des « échanges de technologie » et de « confronter notre travail aux autres », reprend Bertrand, l’un des 17 employés de We Map.

Une rénovation thermique en cours

Et pour que le cocon soit parfait, il faudra tout de même se pencher sur le chauffage et la climatisation, car « ce n’est pas encore le top », reconnaît le maire et président de la métropole Philippe Saurel (divers gauche), qui va injecter plus d’un million d’euros pour cette rénovation thermique de grande ampleur sur les prochaines années.

>> A lire aussi : Montpellier : Malgré la polémique, la deuxième gare TGV est bien là

Dans quelques années, cet hôtel de l’innovation sera complété, dans le quartier Cambacérés, où est sortie de terre la nouvelle gare TGV, par un bâtiment totem de 12.000 m2. Mais, a priori, l’ancienne mairie restera malgré tout une pépinière pour les start-up.