Perpignan: Une équipe féminine de football arbore sur son maillot le logo d'un club de prostitution

SPORT AMATEUR Le département des Pyrénées-Orientales s’est offusqué ce lundi de ce sponsor…

N.B.

— 

Le Paradise (Archives).

Le Paradise (Archives). — ROBIN TOWNSEND/EFE/SIPA

L’élu en charge des sports du département des Pyrénées-Orientales, Robert Olive (PS), par ailleurs député, s’est indigné lundi, lors de la session publique de la collectivité, d'un sponsor maillot de l’équipe de football de Pollestres, commune de 4.700 habitants.

Ce week-end, les féminines de ce petit club, situé près de Perpignan, ont arboré le logo du Paradise… un club de prostitution de la Jonquera, situé de l’autre côté de la frontière.

« Cela n’a posé aucun problème »

Un sponsor qui n’est pas du goût de la collectivité, qui accueille, hasard du calendrier, les Semaines des droits des Femmes, jusqu’au 6 avril, avec des conférences-débat, des expositions, des projections, et de nombreuses actions de sensibilisation.

Joint par 20 Minutes ce lundi, le président du club de football de Pollestres, Alain Clément, assure qu’il n’y a pas lieu à polémiquer. Ce n’est pas le jeu de maillots habituel de la petite équipe amateur. « Ce jeu de maillots nous a été offert il y a deux ou trois ans. Les seniors ont fait quelques matchs avec. C’était exceptionnel [dimanche]. Vous savez, nous sommes un petit club, nous n’avons pas beaucoup de subventions… Cela n’a posé aucun problème [aux joueuses]. Cela les a plutôt fait rire. »

« Les politiques, s’ils ne savent pas comment fonctionnent les clubs amateurs, ils n’ont qu’à nous aider un peu mieux, nous donner plus de subventions », note Alain Clément.