Hérault: Insultée par un maire sur Facebook, la journaliste de TF1 Audrey Crespo-Mara porte plainte

DERAPAGE Si une partie des messages ont été effacés, le post où l'élu divers droite de la Salvetat-sur-Agoût parle d'une «pouf[f]iasse de présentatrice» est toujours en ligne...

Nicolas Bonzom

— 

Audrey Crespo-Mara.

Audrey Crespo-Mara. — FREDERIC BERTHET / TF1

Le maire (divers droite) de la Salvetat-sur-Agoût, une petite commune de 1.100 habitants près de Béziers, a dérapé sur son profil Facebook, a repéré Midi Libre. Thibault Estadieu a réagi violemment, dans un post public, au départ de Nicolas Dupont-Aignan du JT de TF1. Le candidat aux présidentielles n’a pas apprécié de ne pas être invité au débat de ce lundi, qui n’opposera que cinq des onze candidats.

>> A lire aussi : Débat restreint sur TF1 : Nicolas Dupont-Aignan quitte le plateau du JT pour protester

L’élu héraultais évoque « une bonne leçon à tous ces connards de journalistes qui manipulent les électeurs depuis des mois et à cette pouf [f] iasse de présentatrice de TF1 à l’allure de cagole », notant « l’absurdité » de ne sélectionner que cinq candidats pour l’émission. Ce lundi matin, le post, publié samedi, n’avait pas été supprimé.

Les messages postés par le maire de la Salvetat-sur-Agoût
Les messages postés par le maire de la Salvetat-sur-Agoût - Facebook

« Se prostituer ailleurs »

« Pour info, je ne suis pas un soutien politique de Nicolas Dupont Aignan, je n’ai jamais voté pour lui, mais je ne supporte pas que certains médias puissent nous voler notre démocratie », poursuit Thibault Estadieu, sur le réseau social.

Dans les commentaires, les insultes grimpaient d’un niveau ce week-end, l’élu invitant notamment la journaliste Audrey Crespo-Mara à aller « se prostituer ailleurs » et parlant d’une « pouffiasse de présentatrice décolorée qui a oublié de s’acheter une cervelle ». Ce lundi, ces derniers messages avaient été effacés.

Selon le site jeanmarcmorandini.com, la journaliste aurait déposé une plainte. Sollicité par 20 Minutes, le maire de la commune n'a pas répondu à nos messages.