Montpellier : Un concours de cuisine en direct sur Facebook pour lutter contre le gaspillage

CUISINE Le challenge, relevé par deux chefs héraultais, une Youtubeuse et une blogueuse, aura lieu le 22 février prochain, au profit de la Banque alimentaire…

Nicolas Bonzom

— 

Julien Sahnoune, chef du Disini (à gauche) et Jacques Mazerand, chef du Mazerand (à droite) participeront au concours.

Julien Sahnoune, chef du Disini (à gauche) et Jacques Mazerand, chef du Mazerand (à droite) participeront au concours. — N. Bonzom / Maxele Presse

C’est un véritable Top chef qui se prépare dans les cuisines du Disini. Le restaurant de Castries, au Nord-est de Montpellier, accueillera le 22 février (à partir de 18h30) l’événement caritatif #Faisungestepourlesrestes, organisé par sept étudiants en communication à l’IFC, en partenariat avec la Banque alimentaire de l’Hérault.

>> A lire aussi : VIDÉO. Montpellier : En cuisine, treize femmes en difficulté retrouvent le goût de l’emploi

L’objectif, c’est de « sensibiliser la population au fléau du gaspillage alimentaire », confie Sacha Bajsarowicz, l’une des étudiantes qui organisent la soirée : en Europe, on estime que chaque personne gâche 280 kg de nourriture chaque année, soit un coût moyen de 400 euros par foyer. Deux chefs, Julien Sahnoune, du Disini, et Jacques Mazerand, du Mazerand à Lattes, participeront à ce défi, aux côtés de la Youtubeuse montpelliéraine Claire (What’s Up Claire) et la blogueuse Charlotte (Girly Sunshine).

Une autre image des produits distribués

Les deux équipes tenteront dans un temps imparti de concocter des recettes à base de produits invendus, récupérés dans les supermarchés des alentours par la Banque alimentaire. Le tout, filmé par deux caméras et retransmis en direct sur Facebook.

« C’est une opération séduisante, car il s’agit de mettre en valeur des produits que nous ramassons tous les jours, travaillés par de grands chefs. C’est important que nos bénéficiaires, qui sont malheureusement de plus en plus nombreux, aient une autre image de ces produits », confie Yves Delage, de la Banque alimentaire, qui collecte 2,5 tonnes de denrées chaque jour dans l’Hérault, soit 4,5 millions de repas chaque année.

Les tomates moches ? Elles sont « délicieuses » !

Produits frais, légumes ou conserves, les équipes auront connaissance de leurs paniers au dernier moment, juste avant le direct… « Ce qui m’a donné envie de relever le défi, c’est une expérience personnelle : je me suis retrouvé chez moi, devant mon réfrigérateur, ma compagne m’a dit ''Il n’y a rien à manger !'' Alors qu’il y avait en réalité plein de petites choses, des restes, des légumes… Avec des choses simples, on peut faire de très beaux plats, explique Julien Sahnoune, le chef du Disini. Il y a une véritable éducation à mener. Les tomates par exemple ! On a tendance à prendre les plus rondes et les plus jolies en supermarché, et à laisser les plus moches… Celles que l’on cultive au potager du Disini sont déformées, trouées. Mais elles sont délicieuses… »

>> A lire aussi : Nîmes : Le Skab décroche sa première étoile au Guide Michelin

« Il faut que l’on essaie d’inculquer à nos clients, mais également en premier lieu à nos cuisiniers, la lutte contre le gaspillage », reprend le chef Jacques Mazerand. « Si certains internautes reproduisent ensuite les recettes qui seront faites ce soir-là chez eux, ce sera gagné », sourit Iliès Boumedine, l’un des étudiants à l’origine de la soirée. L’événement permettra également de collecter des dons pour la Banque alimentaire : la cagnotte est déjà ouverte. Rendez-vous sur www.faisungestepourlesrestes.com.