Pyrénées-Orientales : Le mari de la femme tuée par arme à feu assure qu’il s’agit d’un suicide

FAITS DIVERS L’individu âgé d’une cinquantaine d’années a été hospitalisé en milieu psychiatrique…

N.B. avec AFP

— 

Les gendarmes sont intervenus à Elne (Pyrénées Orientales).

Les gendarmes sont intervenus à Elne (Pyrénées Orientales). — Jacques Munch AFP/Archives

Le compagnon d’une femme décédée par arme à feu dans des circonstances troubles à Elne (Pyrénées-Orientales) a été hospitalisé d’office en milieu psychiatrique. La garde à vue de l’homme, âgé d’une cinquantaine d’années, entamée dimanche après la découverte du corps, a été levée suite à un comportement « un peu erratique ».

>> A lire aussi : Pyrénées-Orientales : Une femme morte par balle, son mari en garde à vue

Sa garde à vue reprendra quand les médecins le jugeront possible, selon le parquet.

« Nous n’excluons rien »

L’homme continue à soutenir la thèse du suicide pour expliquer le décès de sa compagne, âgée d’une quarantaine d’années. Selon les premiers éléments de l’enquête, le couple s’est disputé dans la nuit de samedi à dimanche, lors d’une soirée alcoolisée.

Le compagnon a par la suite appelé son fils, lui demandant de venir en urgence. Ce dernier découvrait alors son père au côté du corps de sa compagne, mortellement touchée par le tir d’une arme de poing. « Nous n’excluons rien », a précisé le procureur de la République de Perpignan, Jean-Jacques Fagni.