Le Youtubeur Révo.
Le Youtubeur Révo. - Révo

Avec son accent chantant, Révo crève l’écran. A l’occasion du lancement du panel jeunes de 20 Minutes, qui aborde notamment les thèmes de l’engagement et du rapport aux autres à travers Internet et les réseaux sociaux, on a fait la connaissance de ce Montpelliérain de 21 ans, champion du « WTF » (« What the fuck ») sur Youtube.

>> A lire aussi : MOI JEUNE : Le selfie de la génération 18-30 ans

Grâce à ses vidéos d’humour, de défis ou de gaming, il totalise plus de 27 millions de vues, et plus de 300.000 abonnés sur sa chaîne. Les clics sur ces délires et des contrats publicitaires lui permettent aujourd'hui de vivre totalement de ce métier 2.0 : Youtubeur.

« Je n'ai jamais arrêté ! »

« Tout a commencé un peu par hasard, confie Révo. Avec un copain, on s’est filmé avec son téléphone, on parlait de Call of duty. On a posté la vidéo, et ça a tout de suite marché... Ca fait quatre ans, j’avais 17 ans. Depuis, je n’ai jamais arrêté ! J’ai passé mon baccalauréat, et je me suis lancé à fond là-dedans ! »

Qu’il relève les pires défis (comme tenter de grignoter un épi de maïs sur une perceuse en marche !) ou qu’il classe les photos les plus insolites qu’Internet ait porté, il le promet : il reste « le même ».

>> A lire aussi : Kelly, la Montpelliéraine aux 23 millions de vues sur YouTube

« Sur le Web comme dans la vie »

« Beaucoup croit que je joue un personnage, que je suis différent quand la caméra est éteinte, mais ce n’est pas le cas, assure Révo. Je suis sur le Web comme dans la vie, je ne me prends pas la tête. Je suis un peu fou ! Bon, parfois, j’en rajoute, oui. Mais ça, c’est mon côté Marseillais ! »

>> A lire aussi : Monsieur Alex, le youtubeur nordiste qui gagne a être connu

Avec ses abonnés, Révo entretient une relation « simple et directe », explique-t-il. « Je reçois beaucoup de mails, de messages, on me demande comment percer sur Youtube, ou comment faire plus de vues... Sur Twitter, c’est vrai, il peut arriver que l’on soit attaqué. C’est le prix à payer. On s’y habitue ! »

Le poids de la responsabilité

Mais du haut de ses 300.000 abonnés sur sa chaîne Youtube, et ses quelque 30.000 fans sur Facebook et Twitter, le Montpelliérain  est conscient du point de la responsabilité : « Je me dois de faire attention à ce que je dis, évidemment, et à ce que je partage... Si ça va jusqu'à 30 ans, les plus jeunes qui me suivent ont 12 ans. Et je sais que je dois montrer l’exemple. »

>> A lire aussi : Un job de rêve? Merci, mais non merci

Et depuis quatre mois, Révo n’est plus tout seul face à la caméra. Il a embarqué Pauline, sa petite amie, dans sa drôle d’aventure.

 

Mots-clés :