L'Iris Viséo
L'Iris Viséo - Iris France

Il y a un peu plus d’un an, Robert Ménard, le maire de Béziers, faisait armer sa police municipale. En affichant, au passage, « le nouvel ami » de ses forces de l’ordre en 4 x 3 partout dans les rues de la sous-préfecture de l’Hérault. Désormais, les policiers biterrois ont un nouveau joujou : l’Iris Viséo.

>> A lire aussi : Ménard défend l'armement de la police municipale et l'affiche polémique

Depuis quelques heures, ce drôle d’engin, construit par la société française Iris France, est arrivé àBéziers, où il va être testé pendant quinze jours, comme il l’a déjà été à Pau (Pyrénées-Atlantiques) et à Evry (Essonne).

Vu et être vu

Electrique et 95 % recyclable, cette voiture de police municipale du futur, monoplace, offre la particularité de pouvoir élever le poste de pilotage, tout en conduisant. Histoire de voir loin, et d’être vu de loin.

« On peut choisir sa hauteur de conduite, en patrouille, en s’élevant jusqu’à 3m50 de haut, tout en continuant à rouler », explique-t-on à 20 Minutes chez Iris France, qui a présenté son prototype, au design futuriste, lors d’un salon spécialisé en décembre. Le véhicule ne dépasse pas les 25 km/h, et dispose environ de 120km d’autonomie.

« Nous allons le tester. Nous verrons si nous allons pérenniser, ou pas, son utilisation », explique le chef de la police municipale de Béziers, à Midi Libre.

Mots-clés :