Le parc abrite cinq espèces de loups(Illustration)
Le parc abrite cinq espèces de loups(Illustration) - Fabrice Elsner/20 Minutes

Plusieurs loups se sont échappés du parc Les loups du Gévaudan, à Sainte-Lucie, en Lozère. Les portes du parc scientifique, fermé au public, ont été fracturées, dans la nuit de lundi à mardi. Ce sont les salariés du parc qui ont fait la découverte en arrivant sur place ce mardi matin. Si une partie des loups est restée dans l’enceinte, d’autres ont profité de cet acte de malveillance pour s’enfuir. Avec 130 individus originaires de Mongolie, Sibérie, Pologne, du Canada et de l’Arctique, le parc a pour objet de réhabiliter l’image du loup dans l’imaginaire collectif.

Un décompte difficile

Le décompte des canidés était en cours ce mardi, mais la tâche est ardue compte tenu de la dimension du parc scientifique, qui s’étend sur 15 hectares (contre 20 pour l’espace ouvert aux visiteurs). 35 loups y étaient confinés. Les salariés, épaulés par les gardes de l’office nationale de la chasse et de la faune sauvage se sont lancés à la recherche des canidés fuyards. Ils sont équipés de fusils hypodermiques et habilités à tirer sur les animaux.

Le loup est une espèce protégée. Elle a officiellement fait son retour en liberté en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et notamment dans l’Hérault, dans le massif du Caroux-Espinouse.

Mots-clés :