Les cyclistes en pleine compétition lors de la 102 ème édition du Tour de France, le 26 juillet 2015 entre Sèvres et Paris
Les cyclistes en pleine compétition lors de la 102 ème édition du Tour de France, le 26 juillet 2015 entre Sèvres et Paris - Kenzo Tribouillard AFP

Ils sont en colère, les vignerons audois. En découvrant l’identité du vin officiel du prochain Tour de France, le Syndicat départemental des vignerons de l’Aude a décidé de lancer une guerre ouverte contre ASO (Amaury Sport Organisation), l’organisateur de la Grande boucle.

« On se sent humiliés. On produit assez de bon vin en France pour que le choix se porte sur un vin français », s’emporte Frédéric Rouanet, le président du syndicat.

La cuvée Bicicleta choisie

Depuis 2015, c’est en effet la cuvée Bicicleta du groupe chilien Cono Sur qui a été choisie par ASO jusqu'en 2017 comme vin officiel pour figurer (loi Evin oblige) sur les étapes du Tour lorsque celui-ci fait étape à l’étranger (en Suisse, Andorre et espagne cette année).

« Le Tour de France est une vitrine exceptionnelle du patrimoine culinaire, culturel et social français. Si c’est pour faire la promotion de produits étrangers, on n’a pas besoin d’eux », reprend Frédéric Rouanet.

« On appelle les autres syndicats viticoles à nous rejoindre »

Le président du syndicat qui revendique 4.000 membres est prêt à des opérations coups de poing sur les étapes et appelle à la mobilisation des autres syndicats viticoles. « On a étudié le parcours. A quatre mois et demi du départ du Tour, on sait où on bloquera. On pense que le côté politique va s’occuper de cette affaire. Les gens ne comprendraient pas que les forces de l’ordre nous bloquent. »

Contacté, ASO n’a pas répondu à nos demandes d’interview.

Mots-clés :