Hôpital, photo d'illustration.
Hôpital, photo d'illustration. - Fred Dufour AFP

Un début d’année mouvementé à l’hôpital de Millau. Selon La Dépêche du Midi, le centre hospitalier de la ville devrait rester fermé au moins une semaine après la découverte, le 31 décembre, « d’actes de dégradation des installations électriques ».

La préfecture de l’Aveyron avait indiqué, le 1er janvier, que les 43 patients hospitalisés sur place avaient dû être évacués car les conditions de sécurité nécessaires au maintien du fonctionnement de l’hôpital n’étaient « plus réunies ».

Les actes malveillants, constatés dans la nuit de jeudi à vendredi, sont de « nature technique » et n’ont concerné que les équipements de sécurisation du bâtiment, sans conséquence sur l’état de santé des patients, a précisé la préfecture dans un communiqué.

Les urgences devraient rester ouvertes

Le temps de commander les pièces permettant le redémarrage des installations, l’hôpital devrait rester fermé entre une et deux semaines. Selon La Dépêche du Midi, les patients ont été orientés soit vers une prise en charge domicile, soit vers les établissements de Rodez, Mende, Saint-Affrique et Montpellier.

Les autorités indiquaient, le 1er janvier, que les urgences de Millau devraient, en revanche, rester ouvertes.

Le parquet de Rodez s’est saisi de l’enquête.

Mots-clés :