André Deljarry, patron de la CCI.
André Deljarry, patron de la CCI. - Nicolas Bonzom / Maxele Prese

Jérôme Diesnis

Il sera le premier a donner l'exemple. Au moment de créer le fonds de dotation « Mécènes Montpellier Méditerranée », André Deljarry, patron de la chambre de commerce et d'industrie (CCI), a annoncé son intention de verser à titre personnel 4 000 € au cours des trois prochaines années. La première pierre d'un projet dont l'ambition est plus vaste. La CCI, l'Etat (à travers la Drac, direction régionale de la culture) et la chambre des notaires se sont engagés par une convention à développer le mécénat culturel sur l'ensemble du territoire de l'Hérault. « Les entreprises se doivent d'être mécènes dans certains domaines », affirme André Deljarry. Qu'il s'agisse de mécénat financier ou de compétence.

Objectif : 200 000 €


Volontairement, le ticket d'entrée est relativement faible (1 000 € par an sur trois ans) « afin de permettre aux très petites entreprises de rentrer dans le monde du mécénat au travers de la CCI. » Avec, pour les entreprises, des défiscalisations à hauteur de 40%, mais aussi des opportunités afin de développer leurs réseaux. « C'est extrêmement important. Il y a une économie autour de la culture, comme du sport. A nous d'en donner l'impulsion », souligne Jean-Marie Sevestre, premier vice-président, à l'origine de ce fonds. Une dizaine de projets devraient être ciblés en 2014 en fonction d'un fonds de donations espérées à 200 000 €, la première année, à l'exemple du fonds catalan qui existe et fonctionne depuis plusieurs années. « Les retombées économiques de la culture, à l'image des festivals, sont énormes », assure Jean-Marie Sevestre.

■ L'heure des choix

Avant même la création du fonds, le milieu culturel a sollicité des aides pour de multiples projets. Ils sont à envoyer aux correspondants mécénat de la CCI, la Drac ou la chambre des notaires.