Simulex'Archéo sera disponible 
sur PC et sur supports tactiles.
Simulex'Archéo sera disponible sur PC et sur supports tactiles. - cnrs

NICOLAS BONZOM

Les Indiana Jones en herbe ont encore quelques mois à attendre. Le CNRS, la Maison de l'Orient et de la Méditerranée (MOM) et le musée de Lattes élaborent un jeu vidéo pour se mettre dans la peau d'un archéologue. Né d'un projet européen en partenariat avec les musées de Zagreb en Croatie et de Catalogne en Espagne, ce simulateur sera testé en juillet sur le site de Lattara, avant d'être accessible au public en 2014. « Au lieu de découvrir les objets derrière une vitrine, le joueur vivra l'expérience de la recherche archéologique, comme s'il y était, devant l'écran », confie Jean-Pierre Girard, chargé du projet à la MOM.

Un voyage archéologique à la clé


D'un coût de 50 000 € au total, l'interface de Simulex'Archéo est en cours de développement par des étudiants en Master de jeux vidéo de l'université Montpellier-III, en collaboration avec les scientifiques. « Le joueur incarne un archéologue qui va devoir créer une équipe et prendre les bonnes décisions pour fouiller le site, en gérant son budget », souligne Séverine Sanz, ingénieur au CNRS. Les joueurs devront s'entraider pour poursuivre leur quête du Graal. Simulex'Archéo présentera des terrains réels, modélisés à partir d'existants, dont celui de Lattes. S'inspirant de jeux de gestion tel que Sim City, le jeu sera disponible gratuitement, sur PC et supports tactiles. Les archéologues virtuels les plus performants gagneront des voyages sur les sites partenaires, « avec de la vraie poussière et des bottes pleines de boue », reprend Jean-Pierre Girard. Le but est de créer, sur le long-terme, une communauté de passionnés de l'archéologie.

■ Une exposition

Le site archéologique de Lattes proposera début 2014 une exposition sur le peuple croate des « iapodes ». Les joueurs de Simulex'Archéo découvriront ainsi durant la visite les objets révélés virtuellement.