Syrie: L'armée dit avoir «nettoyé» un quartier de Damas, les rebelles se sont emparés de plusieurs postes frontières

1 contribution
Publié le 20 juillet 2012.

CRISE - Les combats continuent de faire rage ce vendredi dans les différents quartiers de la capitale syrienne comme dans les différentes provinces du pays...

Les combats continuent de faire rage aux premières heures de ce vendredi dans certains quartiers de Damas. Alors que les rebelles disent poursuivre leur progression, la télévision d'Etat a affirmé ce vendredi matin, l'armée syrienne a affirmé avoir «nettoyé» le quartier de Midane, près du centre de Damas, des combattants rebelles après de violents combats.

«Nos valeureuses forces armées ont nettoyé totalement la région de Midane à Damas des résidus des terroristes mercenaires et y a rétabli la sécurité», a indiqué la télévision d'Etat syrienne. De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté que «sept chars et deux transports de troupes des forces gouvernementales ont pris d'assaut» le quartier, et que le bruit de plusieurs explosions a été entendu avant l'opération. L'armée avait déjà pris d'assaut, pour la première fois, le quartier de Qaboun, dans l'est de Damas, avec «plus de 15 chars et transports de troupes blindés».

L'armée veut «en finir avec les terroristes»

Une source de sécurité avait affirmé à l'AFP que «l'armée avait fait preuve de retenue dans ses opérations mais depuis l'attentat» de mercredi qui a coûté la vie à trois hauts responsables sécuritaires, «elle est décidée à utiliser toutes les armes en sa possession pour en finir avec les terroristes». En outre des combats ont éclaté à Kafar Soussé, dans le sud-ouest de Damas, où un chauffeur de taxi a été tué par des tirs à un barrage, et à Hajar el-Aswad dans la nuit de jeudi à vendredi. Des explosions retentissaient ce vendredi en provenance de Mouadamiyeh, faubourg du sud-ouest de Damas.

Des opposants à Damas rapportent que les insurgés contrôlent désormais le faubourg nord de Barzeh, où soldats et véhicules blindés ont disparu. L'armée s'est aussi retirée des localités de Tel et de Doumaïr au nord de la capitale après avoir subi de lourdes pertes, ajoutent ces opposants. Selon eux, l'artillerie et des batteries anti-aériennes pilonnaient cependant le quartier de Mezzeh, dans l'ouest de Damas, durant la nuit. Ces affirmations n'ont pas pu être confirmées de source indépendante en raison des restrictions imposées par le régime au travail des journalistes.

Les rebelles se sont emparés de différents postes frontières

Loin de la capitale, dans le cadre d'une offensive apparemment concertée, les opposants à Bachar al-Assad ont pris le contrôle de plusieurs postes frontières avec l'Irak et la Turquie. Les rebelles syriens exercent leur contrôle ce vendredi sur un poste-frontière avec la Turquie après de violents combats la veille avec l'armée syrienne, a constaté sur place un photographe de l'AFP. La prise du poste, de Bab al-Hawa, contrôlé par environ 150 rebelles en treillis lourdement armés, est une première depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad il y a 16 mois.

Les insurgés affirment aussi s'être emparés d'un autre poste frontière près de la Turquie, celui de Djarablous, et des responsables irakiens ont confirmé que les insurgés contrôlaient désormais la partie syrienne du poste frontière d'Abou Kamal, sur l'autoroute longeant l'Euphrate, l'une des principales voies terrestres du commerce dans la région. Une vidéo postée par les militants sur YouTube montrait des hommes armés au poste-frontière tirant en l'air en signe de joie puis détruisant un grand portrait du président syrien.

Au Liban, les autorités font état d'un afflux massif de réfugiés. Selon une source proche des services de sécurité, 20.000 Syriens ont franchi la frontière jeudi. Plus de 250 personnes ont été tuées jeudi à travers le pays, soit «le plus lourd bilan documenté depuis 16 mois» pour une seule journée, selon l'OSDH qui se base sur un réseau de militants sur place en Syrie.

Avec AFP
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr