Syrie: D'intenses fusillades signalées à Damas

0 contributions
Publié le 8 juin 2012.

CONFLIT - Les violences s'intensifient entre les forces du président Bachar al Assad et les forces de l'opposition...

Des fusillades nourries ont éclaté ce vendredi à Damas entre les forces du régime de Bachar al Assad et des rebelles, ont rapporté des opposants et des témoins.

Des habitants du quartier de Mezze ont dit qu'ils se terraient chez eux en raison du crépitement des armes à feu dans les rues. «La fusillade est tellement forte que je pense que des balles ont pu atteindre ma maison, j'ai peur d'aller dehors pour voir ce qui se passe», a dit un habitant.

Multiplication des violences

Des photographies diffusées ce vendredi par des opposants montrent des hommes armés circulant à bord de véhicules blindés dans les rues du quartier damascène de Kafr Sousseh en pointant leurs fusils vers l'extérieur. Une vidéo censée avoir été tournée à Mezze montre des colonnes de fumée noire s'élever au-dessus de bâtiments tandis que résonnent des fusillades.

Selon des opposants, les rebelles de l'Armée syrienne libre (ASL) ont attaqué une caserne des forces de sécurité dans ce quartier et ces dernières ont reçu le renfort de miliciens en tenue civile, des chabihas. Damas est restée strictement contrôlée par le régime dans les premiers temps du soulèvement, né en mars 2011, mais les violences s'y multiplient désormais.

De nombreux civils fuient les affrontements

La situation en Syrie, théâtre de violences depuis quinze mois, est «extrêmement tendue» non seulement à Houla et Hama mais également dans de nombreuses régions du pays, rapporte ce vendredi le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Les civils syriens sont de plus en plus nombreux à fuir les affrontements entre les forces du président Bachar al Assad et les forces de l'opposition, et les habitants ont de plus en plus de mal à avoir accès à des soins médicaux ou à acheter de la nourriture, note l'agence humanitaire.

«D'un point de vue global, la situation est plutôt tendue dans de nombreuses régions en Syrie en en ce qui concerne les combats», a indiqué le porte-parole du CICR, Hicham Hassan, lors d'un point presse à Genève.
 

M.Gr. avec Reuters
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr