Syrie: La Ligue arabe suspend sa mission d'observation

6 contributions
Publié le 28 janvier 2012.

CONFLIT - Elle décidera début février du sort de ses observateurs sur place...

La Ligue arabe a annoncé samedi la suspension «avec effet immédiat» de sa mission d'observation en Syrie en raison de l'escalade des violences dans ce pays. Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe devraient se réunir dans la première quinzaine de février pour envisager un éventuel retrait des observateurs, a déclaré samedi un responsable de la Ligue au Caire.

Selon ce responsable, qui a tenu à conserver l'anonymat, la réunion aurait lieu entre le 5 et le 12 février, mais «la date exacte n'a pas encore été arrêtée».

>> Quelle est la situation dans le pays avant la réunion du Conseil de sécurité la semaine prochaine? Décryptage à lire ici

Cette décision, annoncée moins d'une semaine après la prolongation pour un mois du mandat de ces observateurs, arrivés en Syrie le 26 décembre, intervient alors que la Ligue arabe s'emploie parallèlement à convaincre le Conseil de sécurité des Nations unies de prendre position contre le régime de Bachar al Assad, dont la répression contre les manifestants et les insurgés a fait plus de 5.000 morts depuis mars 2011, selon l'ONU.

Nouvelle illustration de la violence en Syrie

Les violences qu'évoque la Ligue pour justifier cette suspension ont trouvé une nouvelle illustration avec la découverte dans la ville de Hama des cadavres de 17 hommes arrêtés par les forces de sécurité et manifestement victimes d'exécutions sommaires, selon l'opposition. «En raison de la grave détérioration de la situation en Syrie et de l'usage continu de la violence (...) il a été décidé d'interrompre avec effet immédiat les travaux de la mission de la Ligue arabe en Syrie, en l'attente de l'exposé de la situation devant le comité de la Ligue», a déclaré le secrétaire général de l'organisation, Nabil Elarabi, dans un communiqué.

Les observateurs vont rester sur place en Syrie, mais en suspendant toute activité, avait déclaré un peu plus tôt une source proche de la Ligue, au Caire. «Le secrétaire général a également demandé au chef de la mission de prendre toutes les mesures nécessaires afin de garantir la sécurité et l'intégrité des membres de la délégation», ajoute la Ligue arabe.

Exposé de la situation devant l'ONU mardi prochain

Aucune date n'a encore été fixée pour la réunion du comité de la Ligue arabe sur la Syrie, a-t-on appris auprès d'un diplomate en poste auprès de l'organisation. Nabil el Arabi et le président du comité sur la Syrie, le Premier ministre qatari Hamad ben Djassim al Sani, doivent exposer la situation mardi au Conseil de sécurité de l'ONU.

Les premiers éléments de cette mission sont arrivés en Syrie le 26 décembre, avec pour tâche de déterminer si le régime du président Bachar al Assad cessait ou non la répression du mouvement de contestation en cours depuis la mi-mars.


Avec Reuters
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr