Des combattants du front Al-Nosra, devenu Fateh al-Cham, en Syrie le 6 août 2016.
Des combattants du front Al-Nosra, devenu Fateh al-Cham, en Syrie le 6 août 2016. - Omar haj kadour / AFP

Les jihadistes se tuent les uns les autres. Le groupe jihadiste Jund al-Aqsa a exécuté lundi par balles 41 de ses adversaires eux aussi jihadistes. L’information a été confirmée ce vendredi par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Cela fait cinq jours maintenant que les deux groupes d’extrémistes Jund al-Aqsa et Fateh al-Cham se mènent une guerre d’influence dans la province d’Idleb, au nord-ouest de la Syrie.

>> A lire aussi : «Il n'y a pas eu d'interruption des attaques d'Al-Qaida»

Selon l’OSDH, ces affrontements auraient, en plus des 41 exécutés, tué 84 combattants des deux camps. En octobre les deux groupes s’étaient pourtant associés, mais l’alliance a pris fin il y a un mois. Ces guerres entre des clans terroristes illustrent une fois de plus la complexité du conflit qui se joue en Syrie. Conflit qui a fait plus de 310.000 morts et poussé à la fuite plus de 10 millions de personnes.

Mots-clés :