Au moins dix personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lundi lors d'une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg.
Au moins dix personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lundi lors d'une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg. - Ruslan SHAMUKOV

François Heisbourg est conseiller spécial à la Fondation pour la recherche stratégique depuis 2005. Il est l’auteur de plusieurs livres sur le terrorisme et le renseignement. Dans son dernier ouvrage, Comment perdre la guerre contre le terrorisme, il souligne les défaillances des autorités françaises en matière de lutte contre le terrorisme. Il a aussi été membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale entre 2007 et 2008. Il revient pour 20 Minutes sur l’attentat commis ce lundi dans le métro de Saint-Pétersbourg et détaille les menaces qui planent sur la Russie.

A quel type de terrorisme est confrontée la Russie ?

Le pays fait face à trois types d’attentats. Il y a d’abord ceux commis par les Tchétchènes. Ils avaient déjà ciblé le théâtre de Moscou en 2002, une école à Beslan (Ossétie du Nord) en 2004, ou le métro de Moscou la même année. Il y a aussi les attentats commis par Daesh. La Russie est menacée notamment par l’émirat du Caucase. L’organisation de l’Etat islamique avait d’ailleurs revendiqué la destruction d’un avion russe au-dessus du Sinaï en octobre 2015. Enfin, la mafia locale a déjà commis, elle aussi, des attentats sur le territoire.

>>A lire aussi : Attentat en Russie : «J'ai senti une très forte odeur de brûlé», raconte une passagère du métro

Selon vous, qui s’est attaqué au métro de Saint-Pétersbourg ce lundi ?

Compte tenu du mode opératoire, de la cible, cet attentat relèverait plutôt du terrorisme tchétchène ou djihadiste. Il ne faut pas se précipiter et le mettre sur le compte de Daesh. La piste tchétchène est tout aussi valable. Il faut laisser aux forces de sécurité le temps d’enquêter, d’analyser les explosifs, les détonateurs. L’acte va peut-être aussi être revendiqué.

Pourquoi Daesh ciblerait-il la Russie ?

L’organisation terroriste estime que la Russie mène la guerre contre les Sunnites. Lorsqu’elle a fait exploser un avion russe en Egypte, c’est la politique russe au Moyen-Orient qui était visée.

Pourquoi avoir pris pour cible Saint-Pétersbourg aujourd’hui ?

C’est Poutine qui était visé à travers cet attentat à Saint-Pétersbourg. C’est la ville où il est né et dont il a été le « patron » très longtemps. En outre, les enfants étaient en vacances de printemps et c’était la rentrée des classes aujourd’hui. Cela avait déjà été le cas en 2010 quand le métro de Moscou avait été visé.

L’attentat de ce lundi est un peu complexe car il y avait au moins deux engins explosifs. Il a donc nécessité un peu d’organisation. Ce n’est pas comme l’attentat de Londres ou de Nice, commis à chaque fois par un seul homme avec peu de moyens.

Mots-clés :