Elle souhaite inciter les internautes à aller plutôt trouver un conjoint « dans la vraie vie ». L’agence russe de surveillance des télécommunications, Roskomnadzor, a confirmé jeudi sa décision de bloquer dans le pays les populaires sites pornographiques Pornhub et Youporn.

Les deux sites Internet ont été bloqués sur tout le territoire mardi après des décisions en ce sens de tribunaux à Vladivostok, dans l’Extrême-Orient, et dans la région de Voronej, au Sud.

« La démographie n’est pas un produit de consommation »

En guise de réponse, Pornhub s’est fendu d’une touche d’humour sur Twitter, en demandant à Roskomnadzor si elle autoriserait à nouveau le site en échange d’un abonnement premium.

« Désolé, nous ne sommes pas sur le marché et la démographie n’est pas un produit de consommation », a répondu l’agence sur le réseau social, supposant que regarder des vidéos pornographiques dissuadait les Russes de faire des enfants.

L’interdiction ne sera levée « qu’après un changement complet du catalogue »

Et à tous les internautes indignés par le blocage, l’agence a également adressé un conseil : « rencontrer quelqu’un dans la vraie vie ». Jeudi, le porte-parole de Roskomnadzor, Vadim Ampelonski, a indiqué à l’agence Ria Novosti que la levée de l’interdiction ne serait possible « qu’après un changement complet du catalogue des sites ».

Après la chute de l’Union soviétique, la Russie a été plongée dans un cercle vicieux démographique, perdant plusieurs millions d’habitants depuis 1991, pour n’en compter actuellement plus de 146 millions.

Mots-clés :