Des policiers russes enquêtent après une explosion dans un bus à Moscou le 7 décembre 2015
Des policiers russes enquêtent après une explosion dans un bus à Moscou le 7 décembre 2015 - VASILY MAXIMOV AFP

Le FSB, services secrets russes, aurait arrêté sept membres présumés de Daesh dans la ville d’Ekaterinbourg, dans l’Oural. Le groupe, composé de ressortissants russes et de citoyens de pays d’Asie centrale, planifiaient des attaques dans la région de Sverdlovsk. Le leader du groupe, membre de Daesh, aurait transité par la Turquie, précise l’agence Reuters, citant des sources internes au FSB.

Dans un communiqué, les services secrets expliquent que les personnes interpellées projetaient des attentats dans les villes de Moscou, Saint-Pétersbourg et dans la région de Sverdlovsk, à l’aide d’explosifs. Le groupe envisageait également de se rendre en Syrie après les attentats.

« Un laboratoire de fabrication d’engins explosifs, des explosifs, des détonateurs, des armes à feu, des grenades et de la littérature extrémiste » ont été découverts au domicile des personnes arrêtées, précise le communiqué. Environ 2.900 Russes, pour la plupart originaires des instables républiques du Caucase, combattent dans les rangs de l’EI en Syrie et en Irak, selon les services de renseignement russes.

Moscou mène depuis le 30 septembre une campagne de frappes aériennes en Syrie et a engagé plusieurs sous-marins en Méditerranée. Le pays a été la cible de l’organisation terroriste à plusieurs reprises, notamment en octobre dernier avec l’explosion d’un Airbus de la compagnie Metrojet dans le Sinaï égyptien, qui a fait 224 morts.

Mots-clés :