Pakistan: 25 morts dans un attentat sur un marché dans le nord-ouest

0 contributions
Publié le 16 juin 2012.

PESHAWAR - Vingt-cinq personnes ont été tuées et plus de 50 blessées samedi dans un attentat dans le nord-ouest du Pakistan, bastion de nombreux groupes rebelles islamistes et criminels, selon un nouveau bilan fourni par des responsables locaux.

L'explosion a eu lieu dans le principal marché de Landi Kotal, dans le district tribal de Khyber, une région instable frontalière de l'Afghanistan, a précisé à l'AFP le chef de l'administration locale, Mutahir Zeb.

La bombe a explosé près d'un terminal de bus, a précisé un autre responsable du district, Arshad Khan.

"Le bilan est monté à 25 morts" et plus de 50 blessés, a déclaré M. Zeb.

18 corps ont été amenés à l'hôpital de Landi Kotal et sept à la clinique Hayat de Peshawar, la grande ville du nord-ouest, proche de Khyber, ont confirmé des responsables des deux établissements.

Parmi les morts figurent trois enfants âgés de 9, 10 et 12 ans, a précisé M. Zeb.

Un précédent bilan faisait état de 13 morts et 37 blessés dont 11 grièvement.

L'attentat n'a pas été revendiqué pour l'heure, mais des groupes rebelles islamistes, talibans ou autres, ont perpétré par le passé plusieurs attentats meurtriers dans cette région.

Selon M. Khan, l'attentat pouvait viser des membres de la tribu pro-gouvernementale Zakha Khel, opposés à un seigneur de guerre rebelle local, Mangal Bagh. Le groupe de ce dernier, Lashkar-i-Islam, a des liens avec des militants islamistes et des gangs criminels.

"La bombe était placée dans une camionnette garée près de l'arrêt de bus", a poursuivi M. Khan.

Six commerces ont été détruits et plusieurs autres endommagés dans l'explosion, qui a également détruit au moins huit véhicules, a-t-il ajouté.

Au Pakistan, plus de 5.000 personnes ont péri dans près de 600 attentats depuis cinq ans, des attaques en très grande majorité perpétrées par des kamikazes talibans ou leurs alliés. Ces derniers, qui ont fait allégeance à Al-Qaïda, ont décrété en 2007 le jihad à Islamabad pour son soutien à Washington dans sa "guerre contre le terrorisme".

Les zones tribales pakistanaises qui bordent l'Afghanistan sont le principal sanctuaire dans la région des rebelles talibans pakistanais et d'Al-Qaïda, et une importante base arrière des talibans afghans qui combattent la force de l'Otan en Afghanistan, dirigée par les Américains.

La semaine dernière, une bombe avait explosé au passage d'un bus dans les faubourgs de Peshawar, tuant 19 personnes, dont sept femmes et un enfant, l'attentat le plus meurtrier depuis plusieurs mois dans la ville, l'une des cibles privilégiées des rebelles.

© 2012 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr