VIDEO. Ouragan Irma: Exodes massifs en Floride et à Cuba pour se mettre à l'abri

CLIMAT L'ouragan devrait déferler sur l'île des Caraïbes samedi et frapper de plein fouet la péninsule américaine dans la nuit de samedi à dimanche...

20 Minutes avec AFP

— 

Les habitants du sud de la Floride évacuent vers le nord le 6 septembre 2017 alors qu'Irma s'approche des côtes américaines.

Les habitants du sud de la Floride évacuent vers le nord le 6 septembre 2017 alors qu'Irma s'approche des côtes américaines. — Alan Diaz/AP/SIPA

C’est la course contre l’ouragan. Des centaines de milliers de personnes se sont jetées sur les routes pour fuir vers le nord de la Floride vendredi et tenter d’échapper à Irma, qui a déjà semé la destruction et fait près d’une vingtaine de morts dans les Caraïbes. A Cuba, qui devrait être frappée samedi, plus d’un million de personnes ont évacué leur domicile.

Un scénario catastrophe redouté en Floride

Les deux autoroutes, qui longent les côtes du « Sunshine State », offraient le même spectacle : voitures et pick-up chargés parfois d’un matelas ou d’un kayak, parfois de jerricanes d’essence, pare-chocs contre pare-chocs. A Cuba, où de fortes averses sont signalées, plus d’un million de personnes ont été contraintes vendredi de quitter préventivement leur domicile, dans l’est et le centre de l’île.

>> A lire aussi : Quelle influence a le réchauffement climatique sur les cyclones?

« L’ouragan Irma a des proportions épiques, peut-être le plus gros que nous ayons jamais vues. Soyez en sécurité et dégagez de sa route, si possible. », a tweeté le président américain Donald Trump, appelant les civils situés sur la trajectoire de l’ouragan à évacuer en lieu sûr.

L’ouragan, une gigantesque dépression plus grande que la Floride, doit arriver dans la nuit de samedi à dimanche avec ses vents de 240 km/h et devrait provoquer de brutales et massives montées des eaux. Rétrogradé en catégorie 4, Irma pourrait cependant regagner de la puissance dans les prochaines heures en absorbant davantage d’humidité.

Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a appelé tous les habitants de l’Etat – ils sont plus de 20 millions – à « se préparer à évacuer bientôt ». Mais partout l’essence faisait défaut même si le gouverneur a promis de tout faire pour réapprovisionner des stations-service et permettre à plus de gens de fuir. Les produits de première nécessité ont souvent déjà disparu des étagères des supermarchés.

Une vingtaine de morts dans les Caraïbes

L’ouragan a fait au moins 20 morts dans les Caraïbes, dont dix dans la partie française de Saint-Martin. Reconstruire devrait prendre des mois ou des années. A Porto Rico, plus de la moitié des trois millions d’habitants se retrouvait sans électricité. Et la situation ne devrait pas s’arranger : l’ouragan Jose, rehaussé en niveau 4 sur une échelle maximale de 5, devrait passer samedi « à 100 km au nord de Saint Martin » selon les dernières prévisions de Météo France.
Cela entraînera « de la houle avec des creux de 5 à 7 mètres, de fortes pluies orageuses et des rafales de vents allant jusqu’à 130 à 150 km/h ». Saint-Martin et Saint-Barthélemy sont « devenues hyper vulnérables après le passage de l’oeil d’Irma », rappelle Météo-France, précisant que « les conséquences sur les îles seront fonction de la distance du centre » de l’ouragan Jose.