Maroc: Les résultats définitifs sont attendus, les islamistes prêts à un gouvernement de coalition

16 contributions
Publié le 27 novembre 2011.

ELECTION - Les islamistes modérés confirment leur victoire au Maroc...

Les islamistes modérés étaient en voie, samedi soir, de remporter les législatives au Maroc pour la première fois de l'histoire du royaume chérifien et se sont dits prêts à former un gouvernement de coalition.

Selon les résultats officiels de plus des deux tiers des circonsriptions, le Parti justice et développement (PJD) est déjà crédité de 80 sièges pour le scrutin de vendredi, et les résultats définitifs pour les 395 députés de la chambre seront connus dimanche.

Fort de ce score historique, le PJD --qui était jusqu'ici le premier parti d'opposition avec 47 sièges-- a annoncé qu'il était prêt à ouvrir des tractations avec d'autre formations pour former un gouvernement. «Nous sommes disposés à ouvrir des concertations avec les partis», a déclaré à l'AFP Abdelilah Benkirane, dirigeant du PJD, une formation qui se veut à «référence islamique» et «monarchiste».

Deux partis de l'actuel gouvernement se sont déclarés prêts à participer à ces concertations: l'Istiqlal, parti du Premier ministre actuel Abbas El Fassi, et l'Union socialiste des forces populaire (USFP).

Participation des électeurs

L'Istiqlal, qui occupait la première place dans l'actuel parlement avec 52 députés, a obtenu 45 sièges, selon des chiffres non définitifs, a annoncé le ministre de l'Intérieur Taib Cherkaoui. Celui-çi a souligné la bonne participation du scrutin avec un taux de 45,4% --contre 37% en 2007.

Le Rassemblement national des indépendant (RNI) et le Parti authenticité et modernité (PAM), deux formations libérales proches du palais royal et membres de l'actuelle coalition gouvernementale, ont respectivement obtenu 38 et 33 sièges, a encore indiqué le ministre dans une conférence de presse.

Le chef du groupe parlementaire du PJD, Lahcen Daoudi, a tablé dès samedi matin sur la conquête par son parti de «plus de 100 sièges».

Attitude vis-à-vis de l'Occident

Le Premier ministre Abbas El Fassi a qualifié samedi de «positive» la participation des électeurs «en dépit des appels de boycott». «A travers le score de 45,4%, a-t-il estimé, les électeurs ont exprimé leur satisfaction du bilan du gouvernement qui a réalisé 85% de ses engagements dans tous les secteurs». Les élections législatives de 2007 avait enregistré un faible taux de participartion de 37%.

Ce succés des islamistes modérés intervient cinq mois après une réforme constitutionnelle décidée par le roi Mohamed VI qui stipule que le chef du gouvernement est choisi au sein du parti arrivé en tête des élections.

«Les élections législatives se sont déroulées dans le cadre de réformes importantes proposées par le roi», a souligné M. Charkaoui, en référence à la nouvelle constitution qui prévoit un renforcement de l'exécutif et du parlement. "Nous sommes sereins (...) C'est clairement un vote pour le changement», s'est félicité à l'AFP une source diplomatique occidentale à Rabat, sous le couvert de l'anonymat.

Réformes du roi

M. Benkirane a assuré que «l'Occident» n'avait rien à craindre de son parti. «On n'a pas besoin de le rassurer, il l'est déjà», a-t-il dit à l'AFP.

«L'essentiel de notre programme et de ceux qui vont gouverner avec nous aura deux axes: la démocratie et la bonne gouvernance», a affirmé le chef du PJD à la chaîne de télévision France 24.

Le prochain gouvernement sera toutefois confronté à un climat social tendu, avec un taux de chômage supérieur à 30% chez les jeunes.

La France, premier partenaire commercial du royaume, a été le premier pays à se féliciter «du bon déroulement» des législatives, et a renouvelé son soutien à un «pays ami" et ancien protectorat.

© 2011 AFP
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr