Libye: la charia, "principale source" de la législation

0 contributions
Publié le 5 juillet 2012.

TRIPOLI - Le Conseil national de transition (CNT) libyen a affirmé jeudi que la charia (loi islamique) était la "principale source" de la législation et que cette question ne serait pas soumise à un référendum.

"Le peuple libyen est attaché à l'islam comme religion et comme législation. Par conséquent, le Conseil national de transition recommande (à la prochaine Assemblée constituante) de considérer la charia comme la principale source de la législation", a indiqué le porte-parole du CNT, Saleh Daroub à la presse.

Selon lui, cette question ne fera pas l'objet d'un referendum.

Les Libyens sont appelés samedi à élire une Assemblée constituante, une première dans le pays après plus de quarante ans de dictature sous le régime de Mouammar Kadhafi, renversé puis tué en 2011 lors d'une révolte populaire qui s'est transformée en conflit armé.

Le premier Congrès général national libyen devra choisir un nouveau gouvernement et nommer un comité d'experts chargés de rédiger un projet de Constitution, soumis ensuite à référendum.

Lors de la proclamation de la "libération" de la Libye le 23 octobre, trois jours après la mort de Mouammar Kadhafi, le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, avait déjà affirmé que la charia serait à l'avenir la principale source de la législation en Libye.

Ses propos avaient provoqué la polémique au sein des pays occidentaux ayant soutenu la révolte libyenne, mais également parmi plusieurs groupes islamistes réclamant que la charia soit désormais l'unique source de législation du pays.

© 2012 AFP
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr