Des navires de guerre de l'US Navy en route vers la Libye

36 contributions
Publié le 13 septembre 2012.

MONDE - Pour donner «de la flexibilité» à Washington selon la suite des événements...

Washington réagit. Après la mort de son ambassadeur, mardi, la Navy américaine a envoyé, mercredi, deux navires de guerre qui devraient se positionner au large des côtes libyennes.

«Sans commenter des mouvements spécifiques, nous pouvons dire que les Etats-Unis prennent régulièrement des mesures préventives quand des risques potentiels s'annoncent. Ce n'est pas simplement logique, c'est prudent», a expliqué le porte-parole du Pentagone, George Little, selon l'agence AP.

L'USS Laboon est déjà en position et devrait être rejoint dans les prochains jours par l'USS McFaul. Les deux navires sont équipés de missiles Tomahawk qui peuvent être utilisés dans d'éventuelles frappes.

Le diplomate serait mort dans l'incendie

Du fait de la confusion et de l'incendie, les services de sécurité ont été séparés de l'ambassadeur américain en Libye Christopher Stevens au cours de l'attaque du consulat de Benghazi qui lui a coûté la vie mardi, rapporte Reuters.

L'attaque a débuté aux alentours de 22h00 heure locale et l'ambassadeur, ainsi que le spécialiste des technologies de l'information Sean Smith et un agent de sécurité se sont trouvés coincés dans le consulat incendié.

«Ils ont été séparés les uns des autres à cause de l'épaisse fumée noire alors qu'ils essayaient de quitter le bâtiment en flammes», a déclaré un membre de l'administration américaine ayant requis l'anonymat, soulignant qu'il s'agissait d'une version non confirmée des faits.

L'agent de sécurité est finalement parvenu à sortir du consulat avant d'y revenir avec de l'aide pour chercher les membres du personnel diplomatique qui manquaient à l'appel. «A ce moment-là, ils ont trouvé Sean. Il était déjà mort et ils l'ont sorti du bâtiment. Ils n'ont pas pu localiser Chris (Stevens) avant de devoir sortir à cause de l'incendie, de la fumée et des tirs continus d'armes légères», a poursuivi le responsable.

Dans les heures qui ont suivi, plusieurs échanges de tirs ont opposé les forces américaines et libyennes aux assaillants, présentés comme des extrémistes islamistes libyens.

Avec Reuters
Mots-clés
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr