Iran: Des photos d'un ex-agent du FBI disparu ressurgissent

5 contributions
Publié le 10 janvier 2013.

MONDE - La femme de Robert Levinson les a reçues en avril 2011 mais avait choisi à l'époque de ne pas les diffuser...

Un homme à la barbe blanche et aux cheveux hirsutes, vêtu de la combinaison orange semblable à celle que portent les détenus de Guantanamo. Des photos de l'ancien agent du FBI Robert Levinson, disparu mystérieusement il y a presque six ans en Iran, ont été publiées mardi par l'Associated Press. C’est son épouse, Christine Levinson, qui a choisi de publier ces derniers signes de vie, reçus par courrier électronique en avril 2011, de la part d'une radio qui avait choisi de ne pas les diffuser à l'époque.

Sur ces photos, Robert Levinson tient dans ses mains une pancarte sur laquelle on peut lire, selon les photos: «Aidez-moi», «Je suis à Guantanamo, savez-vous où ça se trouve?» ou encore «Vous voyez où ça mène de travailler trente ans au service des États-Unis». Cet ex-agent du FBI reconverti en détective privé a mystérieusement disparu le 9 mars 2007 sur l'île iranienne de Kish, alors qu'il enquêtait sur des réseaux de contrebande de cigarettes.

Remobiliser l’opinion publique

Christine Levinson a expliqué à la Radio Free Europe/Radio Liberty pourquoi elle n’avait pas choisi de diffuser ces clichés en avril 2011. «C'étaient de simples photos sans aucune indication sur le but recherché, il n'y avait donc aucune raison de les diffuser parce qu'elles ne nous aidaient en rien.» Mais Christine Levinson a aujourd’hui changé d’avis: il est «important pour les gens de savoir ce qui s'est passé, que nous avons essayé de rentrer en contact avec les auteurs des photos pour savoir ce qu'ils attendaient de nous», dit-elle, précisant qu'elle était persuadée que son mari était toujours en vie.

En diffusant ces photos , la famille de Robert Levinson souhaite remobiliser l’opinion publique sur la situation de son mari. En décembre 2011 déjà, elle avait rendu publique une vidéo où l'ancien agent affirmait être «bien traité», mais disait avoir «besoin de l'aide du gouvernement américain pour répondre aux demandes du groupe qui [le] détient depuis trois ans et demi».

Pour les services secrets américains cités par l'Associated Press, les messages écrits sur les pancartes tenues par Robert Levinson sur les photos font directement écho aux critiques répétées du président iranien Mahmoud Ahmadinejad contre le centre de détention de Guantanamo. Des sources ont affirmé à l’agence de presse qu'elles allaient relancer la piste iranienne même si Téhéran a nié être impliqué dans la disparition de Robert Levinson.

Bérénice Dubuc
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr