Colorado: Comment James Holmes a préparé son massacre

59 contributions
Publié le 21 juillet 2012.

ETATS-UNIS - L'étudiant qui a tué douze personnes vendredi dans un cinéma avait acheté 6.000 munitions sur Internet et piégé son appartement...

James Eagan Holmes avait très bien préparé sa tuerie. C'est ce qui ressort des éléments révélés par la police d'Aurora, dans le Colorado, où cet Américain de 24 ans a tué douze personnes vendredi lors de l'avant-première du film «The Dark Knight Rises», dernier volet de la trilogie Batman réalisée par Christopher Nolan

«Il aurait pu tirer de 50 à 60 balles... en une minute»

Etudiant à l'université de médecine du Colorado, le jeune homme qui s'apprêtait à abandonner un cursus en neurosciences préparait de toute évidence la tuerie depuis plusieurs semaines. Selon Dan Oates, le chef de la police locale, ce Californien d'origine avait acheté légalement plus de 6.000 balles et cartouches sur Internet au cours des deux derniers mois dans les armureries locales.

Parmi les munitions achetées par le jeune homme, 3.000 étaient des balles de fusil d'assaut, 3.000 des balles de pistolet Glock et 300 des cartouches de fusil à pompe. «Sur Internet, il a également acheté plusieurs chargeurs pour le fusil d'assaut de calibre .233, dont un chargeur de 100 balles, qui a été retrouvé sur les lieux», a précisé le policier. «Des experts m'ont expliqué qu'avec ce chargeur, il aurait pu tirer de 50 à 60 balles... en une minute. Et pour ce que l'on en sait, c'était un rythme de tir assez rapide dans ce cinéma», a-t-il ajouté.

Un robot va entrer dans l'appartement

Mais ce n'est pas tout. Dans l'appartement de Holmes, les policiers ont trouvé de nombreux explosifs. Le salon de l'appartement est «traversé de câbles métalliques apparemment connectés à des bouteilles en plastique contenant un liquide indéterminé», a ainsi indiqué un responsable des pompiers. En outre, selon une source policière, une musique très forte passe en boucle dans l'appartement. «Ces pièges étaient sans aucun doute destinés à tuer et blesser les premières personnes entrant dans l'appartement», a confié cette même source. En raison du danger, jugé trop élevé, les policiers n'entreront pas dans l'appartement pour le moment. Samedi, c'est un robot qui commencera l'exploration des lieux.

Sur la tuerie en elle-même, Dan Oates a également donné plus de détails. L'homme est apparu devant l'écran, un masque à gaz sur le visage, et a d'abord jeté une bombe lacrymogène dans la salle, à la faveur d'une scène où des coups de feu étaient échangés, puis a commencé à tirer sur les spectateurs.

Il s'était teint les cheveux en rouge pour essembler au «Joker»

Le tireur a monté lentement les marches en choisissant ses victimes au hasard, selon plusieurs témoins, alors que la salle était envahie de fumée. Dix personnes ont été abattues sur place et deux autres personnes ont péri à leur arrivée à leur hôpital, a déclaré Frank Fania, porte-parole de la police. Onze des 58 personnes blessées se trouvaient vendredi soir dans un état critique.

L'homme était armé d'un fusil d'assaut, d'un fusil de chasse et d'une arme de poing. Il portait par ailleurs un gilet pare-balles lorsqu'il a été arrêté, sur le parking du cinéma. Une arme de poing a également été retrouvée dans sa voiture garée à l'arrière du bâtiment, a précisé la police. L'auteur présumé de la fusillade, qui se serait teint les cheveux en rouge, a pu pénétrer dans la salle, malgré sa tenue voyante, car plusieurs spectateurs étaient déguisés en personnages du film, l'un des principaux «blockbusters» hollywoodiens de l'été.

N. Beu., avec agences
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr