Egypte: Le parquet va faire appel après le procès Moubarak

0 contributions
Publié le 3 juin 2012.

ÉGYPTE - La condamnation à la prison à vie de Hosni Moubarak a entraîné un mouvement de révolte dans le pays...

Le procureur général égyptien va faire appel après les verdicts rendus samedi dans le procès du président déchu Hosni Moubarak, qui ont provoqué une vague de protestations, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Le procureur «a ordonné d'entamer les procédures d'appel», a-t-on appris auprès du Parquet. Cette source n'a toutefois pas précisé si ces appels visaient toutes les décisions de justice rendues samedi, ou seulement les acquittements.

Hosni Moubarak a été condamné à la prison à vie, de même que son ministre de l'Intérieur Habib el-Adli, mais six anciens hauts responsables de sa police ont été acquittés. Tous étaient poursuivis pour la répression de la révolte contre le régime au début de l'année 2011, qui a fait officiellement environ 850 morts. Les six responsables des services de sécurité acquittés restent toujours frappés d'une interdiction de quitter le territoire égyptien, a ajouté le Parquet. Les deux fils de Hosni Moubarak, Alaa et Gamal, poursuivis pour corruption, n'ont quant à eux pas été condamnés, le tribunal ayant fait valoir que les faits reprochés étaient couverts par la prescription.

Des milliers d'Egyptiens ont manifesté

Un des avocats de la défense de l'ancien président avait indiqué samedi que son client allait faire appel.

Le résultat de ce procès, et tout particulièrement les acquittements des hauts responsables de la police, ont poussé des milliers d'Egyptiens à manifester samedi au Caire et dans plusieurs autres villes. Quelques centaines d'entre eux étaient toujours présents dimanche place Tahrir, dans le centre de la capitale. Pour le journal indépendant al-Chorouq, «Moubarak est condamné, son régime acquitté» et «les révolutionnaires sont à nouveau sur Tahrir».

Hosni Moubarak quant à lui a passé sa première nuit en prison, après avoir été interné samedi dans l'aile médicalisée de l'établissement pénitentiaire de Tora, au sud du Caire. Il était auparavant en détention préventive dans un hôpital militaire de la capitale.

Agé de 84 ans, M. Moubarak était le premier des dirigeants emportés par le Printemps arabe à comparaître en personne devant les juges après trois décennies passées à la tête de l'Egypte.

Ce jugement intervient dans un contexte politique tendu, entre les deux tours de l'élection présidentielle. Le second tour, qui oppose un islamiste, Mohammed Morsi, au dernier Premier minitre de M. Moubarak, Ahmad Chafiq, est prévu les 16 et 17 juin.

Avec AFP
publicité
publicité
publicité

publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr