VIDEO. La Française Emilie König, égérie de Daesh, aurait été arrêtée en Syrie

DJIHAD La Française est connue pour être devenue la première femme djihadiste inscrite sur la liste noire des terroristes internationaux établie par les autorités américaines...

C. Ape.

— 

Emilie König avait reçu Agnès de Feo quelques mois avant de quitter la France pour la Syrie.

Emilie König avait reçu Agnès de Feo quelques mois avant de quitter la France pour la Syrie. — Capture d'écran (L'OBS)

Emilie König, Française la plus recherchée par les services de renseignements hexagonaux et internationaux, aurait été appréhendée. La Bretonne de 30 ans a servi de recruteuse pour le groupe de l'État islamique depuis la Syrie, où elle a été arrêtée par les forces kurdes, affirme RMC ce mardi.

>> A lire aussi : Les aveux d'Emilie König, égérie bretonne de Daesh, révélés dans un reportage inédit

La Française, connue pour être devenue la première femme djihadiste inscrite sur la liste noire des terroristes internationaux établie par les autorités américaines, est détenue dans un camp de réfugiés géré par les Kurdes, précise la radio.

Plusieurs Françaises arrêtées avec leurs enfants

Avec elle, une dizaine d’autres Françaises, avec leurs enfants, auraient également été arrêtées ces dernières semaines.

Deux d’entre elles ont adressé une lettre à Emmanuel Macron dans laquelle elles demandent à être rapatriées en France, expliquant vouloir assumer leurs actes et évoquant des conditions de détention difficiles.

>> A lire aussi : Trois enfants de djihadistes français partis en Irak rapatriés en France

Le chef de l’Etat avait indiqué en novembre dernier que les éventuels retours de femmes et enfants de djihadistes français capturés en Irak et Syrie seraient examinés « au cas par cas », provoquant l’inquiétude de leurs familles qui l’exhortent à les rapatrier pour ne pas en faire « des bombes à retardement ».