Des soldats turcs en Syrie, le 4 octobre 2014.
Des soldats turcs en Syrie, le 4 octobre 2014. - Burhan Ozbilici/AP/SIPA

Les images sont insoutenables, et 20 Minutes a choisi de ne pas les diffuser. Jeudi, Daesh a mis en ligne une vidéo qui montre deux hommes présentés comme des soldats turcs être brûlés vifs.

Les deux hommes en uniforme enfermés dans une cage, dont ils sont extirpés avant d'être attachés et brûlés vifs dans cette vidéo signée de la «Province d'Alep», dans le nord de la Syrie.

Dans la vidéo de 19 minutes, le bourreau, qui s'exprime en turc, s'en prend au président turc Recep Tayyip Erdogan et appelle à «semer la destruction» en Turquie. Ces images rappellent celles, publiées l'année dernière par Daesh, montrant l'immolation par le feu d'un pilote jordanien qui avait été capturé par le groupe djihadiste, mais cette fois l'agonie des soldates est montrée dans les moindres détails.

L'armée turque avait affirmé le mois dernier avoir perdu tout contact avec deux de ses soldats en Syrie. Amaq, l'agence de propagande du groupe avait djihadiste avait revendiqué plus tôt l'enlèvement. Les autorités turques n'ont jamais confirmé le rapt.

YouTube et les réseaux sociaux bloqués en Turquie

Après la diffusion de cette vidéo, la Turquie a bloqué l'accès à YouTube ainsi qu'à Twitter et Facebook.

La publication de la vidéo survient au lendemain de la mort de 16 soldats turcs dans des combats autour d'Al Bab, un bastion de Daesh dans le nord de la Syrie, que les rebelles syriens appuyés par les militaires turcs s'efforcent d'enlever depuis plusieurs semaines.

38 soldats turcs tués depuis le 24 août

Ce bilan est de loin le plus meurtrier enregistré par la Turquie en une journée depuis le déclenchement, fin août, de son intervention dans le nord de la Syrie pour chasser de cette zone les jihadistes de l'EI, mais aussi les milices kurdes syriennes.

«Certes, nous avons à ensevelir des martyrs», a concédé jeudi le président turc, confirmant que le bilan était passé de 14 à 16 tués. «Mais nous sommes déterminés à entretenir leur mémoire, à défendre ce qu'ils nous ont légué et à poursuivre cette lutte», a-t-il ajouté. Selon un décompte de l'AFP, au moins 38 soldats turcs ont été tués en Syrie depuis le lancement, le 24 août, de l'opération turque «Bouclier de l'Euphrate».

Mots-clés :