Justin Bieber
Justin Bieber - justinbieber/Instagram

Quel est le point commun entre Daesh et Justin Bieber ? A priori aucun, mais ce n’est pas ce qui prive l’organisation de l’Etat islamique de se servir du hashtag #JustinBieber pour poster ses vidéos de propagande djiahiste sur Twitter.

Le groupe terroriste a partagé dans la nuit de jeudi à vendredi des images de propagande en se servant de ce hashtag, particulièrement populaire auprès des adolescents très présents sur le site de micro-blogging. 

Des détournements très courants

La vidéo n’aurait bien entendu aucun rapport avec le chanteur canadien et montrerait l’exécution de quatre hommes.

>> A lire aussi : Comment Daesh recrute ses nouveaux candidats au djihad

Le détournement de repères culturels adolescents au profit de la propagande djihadiste est un phénomène bien connu des spécialistes de la déradicalisation. Comme l’explique Dounia Bouzar, du Centre de Prévention des dérives sectaires liées à l'islam, pour instrumentaliser les « fragilités » des jeunes qui ont souvent entre 14 et 21 ans, il faut utiliser leur univers.

Grâce au hashtag #JustinBieber, Daesh peut ainsi avoir accès à des jeunes qui ne seraient pas venus volontairement sur son compte Twitter. Sachant que la star de la chanson compte 74 millions de followers…

Mots-clés :