Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable.
Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable. - A. GELEBART / 20 MINUTES

Un help desk pour les djihadistes. RTL révèle ce lundi matin qu’une note confidentielle de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) datant du début du mois de décembre, après les attentats du 13 novembre, explique qu’une « cellule d’assistance informatique » de Daesh a été découverte.

Selon les services d’espionnage français, cette hotline est disponible 24 heures sur 24 et animée par « des experts informatiques titulaires de diplômes universitaires » qui distillent leurs conseils, notamment en matière de cryptage et de sécurisation des communications. Objectif : passer sous le radar des différents services de renseignements.

Formation à distance

La note évoque aussi un compte Twitter « islamicstate technical », qui forme à l’utilisation des messageries Telegram et Threema, ou encore des blogs et des sites de vidéo en ligne, qui offrent des cours à distance.

La radio donne la parole à François Paget, secrétaire adjoint du Club de la Sécurité de l’Information Français (CLUSIF), qui martèle : « A partir du moment où le cryptage est réalisé correctement de bout en bout, il n’y a pas de parade. Même avec les super-ordinateurs que les uns ou les autres peuvent avoir, on est aujourd’hui sur des logiciels qui utilisent des cryptages importants et le décryptage de ces messages s’avère impossible. »

 

Mots-clés :