Une vidéo de Daesh montre des garçons de 10 ans exécuter des détenus

TERRORISME La vidéo montre des dizaines d'enfants, étudier des textes religieux et s'exercer au combat au corps à corps...

20 Minutes avec AFP

— 

Des combattants de Daesh en Irak, le 24 février 2015

Des combattants de Daesh en Irak, le 24 février 2015 — Uncredited/AP/SIPA

Entraînés dès l'enfance. Daesh a publié jeudi une vidéo montrant six enfants soldats exécuter des membres des forces de sécurités syriennes retenus en otage par l'organisation djihadiste. Intitulée «Aux enfants des juifs», la vidéo montre des dizaines de garçons, âgés d'environ 10 ans, étudier des textes religieux et s'exercer au combat au corps à corps.

>> A lire aussi: La mise en scène d’enfants soldats est «un piège médiatique»

Six d'entre eux sont choisis par leur instructeur pour «envoyer un message» aux opposants de Daesh, en exécutant des membres des forces de sécurité syriennes prisonniers du groupe qui sévit depuis 2013 en Syrie, pays ravagé par la guerre.

Cinq tués par balles et un égorgé

Chacun des garçons est montré ensuite courant à travers une forteresse en ruines, sur fond de musique dramatique, jusqu'à trouver un prisonnier. Chaque prisonnier indique son nom, sa date de naissance et explique son rôle dans les forces de sécurité prorégime. La vidéo, qui selon le groupe a été tournée dans l'est de la province syrienne de Deir Ezzor (est), montre les enfants exécuter les six captifs; cinq sont tués par balles et un est égorgé.

Un programme surnommé «lionceaux du califat» par Daesh fournit un entraînement militaire et religieux intensif aux enfants dans les différentes régions contrôlées par le groupe extrémiste en Syrie. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'EI a recruté plus de 1.100 enfants depuis le début de l'année, et plus de 50 ont été tués.

«Ce qui est frappant, c'est qu'il l'affiche»

«Ce qui est frappant, c'est qu'il ne le cache pas, il l'affiche», a déclaré plus tôt cette année Nadim Houry, vice-président de Human Rights Watch (HRW) pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. «Le recours aux enfants soldats fait partie d'un effort d'endoctrinement plus large... Il (Daesh) ne cesse de dire qu'ils seront la nouvelle génération», a-t-il ajouté.

Responsable d'atrocités et accusé de crimes contre l'Humanité, Daesh a diffusé de multiples vidéos d'exécution par des méthodes barbares depuis qu'il a pris le contrôle de larges pans de territoire en Syrie et en Irak voisin, sur lesquels il a proclamé un «califat». Ces vidéos insoutenables sont devenues sa principale arme de propagande.

Mots-clés :