«Dépeceur de Montréal»: Luka Magnotta a comparu en personne pour sa deuxième audience

7 contributions
Publié le 21 juin 2012.

CANADA - Il avait comparu mardi par visioconférence depuis le commissariat où il était détenu à Montréal...

Le Canadien Luka Rocco Magnotta, auteur présumé du meurtre et du dépeçage du corps d'un étudiant chinois, a comparu en personne jeudi au palais de justice de Montréal pour sa deuxième audience depuis son extradition par l'Allemagne lundi soir.

Magnotta portait une chemise à carreaux de couleur claire et un pantalon foncé. Il avait comparu mardi par visioconférence depuis le commissariat où il était détenu à Montréal, une décision prise par la police qui ne voulait pas prendre de risques en le faisant circuler dans la ville.

Deux semaines «d'enquête préliminaire»

Lors de l'audience de jeudi, qui n'a duré que quelques minutes, les parties se sont entendues sur les prochaines étapes du processus judiciaire. Il a été décidé que «la conférence préparatoire», servant à déterminer le type et la durée d'un éventuel procès, se déroulerait le 9 janvier 2013. Deux semaines «d'enquête préliminaire», visant à vérifier la solidité des éléments de preuve au dossier, ont été fixées à partir du 11 mars.

Les avocats de Magnotta n'ont pas demandé d'expertise psychiatrique de leur client, contrairement à l'intention qu'ils avaient exprimé mardi.

Il plaide non-coupable

Magnotta avait plaidé mardi non-coupable à cinq chefs d'accusation: «meurtre» prémédité, «outrage à cadavre», «publication de choses obscènes», «envoi par la poste de choses obscènes» et «harcèlement criminel» à l'encontre du Premier ministre canadien Stephen Harper et d'autres personnes.

Il est passible de la prison à perpétuité.

Il avait été arrêté le 4 juin dans un cybercafé de Berlin au terme d'une cavale de dix jours. Il était arrivé lundi soir à Montréal, menotté, à bord d'un avion militaire, sous forte escorte policière.

Avec AFP
publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr