Afghanistan: entrée des camions de l'Otan bloqués 7 mois au Pakistan

0 contributions
Publié le 5 juillet 2012.

CHAMAN - Des camions de ravitaillement de l'Otan sont entrés jeudi en Afghanistan depuis le Pakistan pour la première fois après sept mois de blocage engendré par une crise diplomatique entre Islamabad et Washington, ont annoncé des responsables pakistanais à la frontière.

Washington et Islamabad avaient scellé mardi un accord permettant la reprise du transit par le Pakistan des convois de ravitaillement des troupes de la force de l'Otan en Afghanistan (Isaf), interrompu juste après un bombardement de l'Isaf qui avait tué 24 soldats pakistanais à la frontière afghane en novembre dernier.

Cette bavure avait tendu encore un peu plus les relations entre Washington et Islamabad déjà mises à mal par le raid américain secret qui avait tué Oussama Ben Laden en mai 2011 dans le nord du Pakistan, en plus des accusations américaines régulières de collusion entre Islamabad et les réseaux islamistes, notamment les rebelles talibans afghans. La reprise du ravitaillement de l'Isaf via le Pakistan témoigne de ce point de vue d'un certain réchauffement entre les deux pays.

Trois camions chargés d'eau minérale destinée aux troupes de l'Isaf ont été autorisés à entrer en Afghanistan depuis le poste frontière de Chaman (sud-ouest du Pakistan), a annoncé à l'AFP un responsable des douanes pakistanaises sur place, Abdul Razaq Imran.

"Ces trois camions étaient garés depuis sept mois dans les locaux des douanes de Chaman. Nous avons vérifié leurs documents et les avons autorisé à franchir la frontière après avoir reçu une lettre de l'administration fiscale (FBR) attestant de la reprise du trafic de ravitaillement de l'Otan", a-t-il précisé.

Un responsable du FBR, Malik Hukam Dad, a confirmé que trois camions avaient été autorisés à passer la frontière, et que deux d'entre eux l'avaient déjà fait.

La grande majorité des milliers de camions ravitaillant l'Isaf, qui appartiennent à des sociétés privées pakistanaises sous contrat avec la force, étaient entreposés depuis sept mois à Karachi, capitale économique du Pakistan.

C'est dans ce port du sud qu'arrivent par bateau la majorité du ravitaillement en marchandises et carburant de l'Isaf, notamment dans des conteneurs ensuite acheminés par camions jusqu'en Afghanistan.

Ces convois ont souvent été attaqués par le passé par des groupes criminels ou rebelles talibans afghans ou pakistanais, qui dénoncent la présence occidentale en Afghanistan. Des responsables pakistanais ont indiqué jeudi qu'ils leur faudrait plusieurs jours avant d'organiser la sécurité de ces camions dans le pays.

Une coalition de partis religieux et conservateurs pakistanais a dénoncé mercredi la reprise de ce trafic en menaçant de le bloquer si le gouvernement ne revenait pas sur sa décision de le réautoriser et en appelant ses partisans à manifester en ce sens ces prochains jours.

L'accord américano-pakistanais conclu cette semaine prévoit notamment le déblocage d'une aide américaine de 1,1 milliard de dollars pour l'armée pakistanaise que Washington avait gelée l'an dernier.

Sa conclusion, après des mois de négociations infructueuses, est un soulagement pour les Etats-Unis et leurs alliés de l'Otan, qui ont prévu de retirer toutes leurs troupes combattantes d'Afghanistan d'ici la fin 2014, le rapatriement du matériel via le Pakistan restant de loin le plus économique.

© 2012 AFP
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr