Afghanistan: Fin de l'attaque des talibans contre un hôtel près de Kaboul

3 contributions
Publié le 22 juin 2012.

TERRORISME - Tous les assaillants ont été tués...

L'attaque des talibans se termine dans le sang. Après douze heures de siège, treize personnes, dont cinq activistes et quatre civils, ont trouvé la mort, a annoncé la police afghane.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des talibans avaient lancé une attaque-suicide dans un hôtel près de Kaboul, sur les bords du lac Qhargar, un lieu de villégiature. Les assaillants avaient pris plusieurs civils en otage dans ce bâtiment situé à une dizaine de kilomètres du centre de la capitale afghane. Des forces de sécurité afghanes et les troupes de la coalition avaient ensuite été déployées sur place pour les repousser, a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'Isaf, la force de l'Otan en Afghanistan.

«Quatre ou cinq attaquants étaient impliqués dans l'attentat. Deux ont été tués et trois autres résistent», avait alors ajouté Sediq Sediqqi. Le ministère avait également indiqué que quelque 35 à 40 de ces otages avaient pu être libérés.

Veste garnies d'explosifs

Zabihullah Mujahid, un porte-parole des insurgés, a indiqué dans un message téléphonique par texto que les talibans avaient lancé des attaques contre deux hôtels fréquentés par des étrangers, bien qu'une seule attaque ait jusqu'à présent été confirmée par la police. La cible de l'attaque semble être la police afghane et les civils, selon l'Isaf qui avait signalé plusieurs victimes parmi eux.

Mohammad Zahir, chef du département de la police criminelle de Kaboul, a indiqué que l'attaque avait commencé à environ 23h30 (21h de Paris) jeudi, lorsque deux ou trois kamikazes armés de kalashnikov et de lance-roquettes ont fait irruption dans une soirée de mariage à l'hôtel Spozhmai. Au moins un des attaquants a fait sauter sa veste garnie d'explosifs, a indiqué le responsable de la police criminelle.

Le chef adjoint de la police de Kaboul, Daoud Amin, a indiqué que selon des gardiens de l'hôtel, il y avait trois attaquants à l'intérieur de l'établissement et de nombreux civils. Selon des témoins ayant fui les lieux, les attaquants détiennent plusieurs otages.

Opération des forces de l'Otan

Les forces de sécurité ont entamé une opération pour mettre fin à l'assaut vers 05h30 heure locale (3h heure de Paris), a indiqué la police. Un photographe de l'AFP, sur place, a entendu des tirs automatiques et vu deux hélicoptères de l'Otan dans le ciel.

Le lac Qargha est un lieu de pique-nique populaire pour les habitants de la capitale. Plusieurs restaurants et hôtels, qui accueillent souvent des mariages, en bordent les rivages. Des soldats afghans, dans une dizaine de véhicules blindés, étaient en position à environ 500 m de l'hôtel, avec des policiers et des ambulances, selon un photographe de l'AFP sur place.

L'attaque de Qargha est survenue quelques heures après une intervention du président Hamid Karzai avertissant que les attaques contre la police locale et les soldats étaient en train d'augmenter, alors qu'ils sont censés assurer eux-mêmes la sécurité du pays d'ici la fin 2014, date du départ prévu des troupes de combats de l'Otan qui soutiennent le fragile gouvernement de Kaboul.

Plusieurs attaques-suicide talibanes visant les forces militaires afghanes et de l'Otan ont fait ces derniers jours au moins trois morts parmi les soldats américains et plus de 20 parmi les Afghans.

M.Gr. avec AFP
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr