La police afghane libère 18 otages, le siège continue

0 contributions
Publié le 22 juin 2012.

TERRORISME - Plusieurs assaillants et clients de l'hôtel auraient été tués...

Dernière info (5h15): Les forces afghanes ont libéré 18 civils et tué deux assaillants. Le siège de l'établissement se poursuit.

Les taliban afghans ont attaqué un hôtel des environs de Kaboul sur les rives du lac Qargha et ils retiennent plusieurs otages, parmi lesquels semblent figurer des femmes et des enfants, a annoncé vendredi la police afghane.

Cet assaut déclenché jeudi soir alors que des Afghans aisés faisaient la fête dans l'enceinte de cet établissement a fait plusieurs morts, selon la police.

Un nombre indéterminé de rebelles islamistes armés de grenades RPG et d'armes lourdes et légères se trouvent dans l'enceinte de l'hôtel, a déclaré le général Mohammad Zahir, chef des services d'enquête criminelle au sein de la police de Kaboul.

«Ils ont fait de certains des martyrs»

«Ce serait très facile pour la police de les tuer mais nous avons peur en raison de la présence de civils, notamment de femmes et d'enfants, coincés à l'intérieur. Nous attendons que le jour se lève», a-t-il ajouté. «D'après les informations à notre disposition, ils ont fait de certains des martyrs», a-t-il poursuivi, pour signifier qu'un nombre inconnu de civils avaient été tués.

Les taliban afghans ont revendiqué cet assaut. Ils accusent l'élite afghane et des étrangers de se livrer dans cet établissement situé à une dizaine de kilomètres du centre de Kaboul à des «fêtes sauvages» à la veille de la traditionnelle journée de prières dans le monde musulman.

D'après Mohammad Zahir, de nombreux invités ont sauté dans le lac pour échapper aux assaillants et l'attaque durait depuis plus de quatre heures lorsque l'aube s'est levée sur Kaboul.

Confirmation de l'Isaf

Le lac Qargha est l'un des rares lieux de villégiature aux abords de la capitale afghane pour le week-end. Responsables politiques, hommes d'affaires et étrangers aiment y fréquenter ses hôtels et ses restaurants, en particulier le jeudi soir.

Dans un communiqué, la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) sous commandement de l'Otan déclare que la police et des civils afghans ont été pris pour cibles dans cette attaque. Elle dit avoir été informée d'un nombre indéterminé de victimes parmi les civils et les policiers.

Plus de 10 ans après le début de l'intervention étrangère ayant chassé du pouvoir les taliban sous l'impulsion des Etats-Unis, l'Afghanistan est toujours en proie aux violences des rebelles islamistes.

La responsabilité de la sécurité du pays est en train d'être progressivement transférée de l'Otan aux forces afghanes alors que les troupes étrangères devraient avoir quitté l'Afghanistan d'ici fin 2014.

Le président Hamid Karzaï a déclaré jeudi lors d'une session extraordinaire du parlement que les attaques des insurgés contre la police et l'armée afghanes étaient en augmentation.

Reuters
Mots-clés
Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr