Un soldat afghan dans les rues de Kaboul.
Un soldat afghan dans les rues de Kaboul. - Rahmat Gul

La communauté chiite a de nouveau été prise pour cible par l’Etat islamique (EI) en AfghanistanUn attentat suicide a fait au moins 27 morts et 35 blessés ce lundi dans une mosquée chiite de Kaboul, en pleine célébration d’une importante fête religieuse. « Un kamikaze s’est fait exploser au milieu des pèlerins dans la mosquée, tuant 27 personnes et en blessant 35 », a déclaré Fridon Obaidi, chef des enquêtes criminelles au ministère de l’Intérieur.

>> A lire aussi : Pourquoi le sunnisme et le chiisme s’opposent-ils?

La communauté chiite célèbre lundi l’Arbaïn (littéralement « quarante » en arabe) qui marque la fin des quarante jours de deuil consécutifs à l’Achoura, en souvenir de la mort de l’imam Hussein.

Troisième attaque depuis l’attentat sanglant de juillet

« J’étais dans la mosquée, les gens étaient en train de prier quand j’ai entendu un énorme « bang » et les vitres exploser. Je n’avais aucune idée de ce que qui se passait, je me suis enfui en criant, » a rapporté un témoin, Ali Jan. La zone vers laquelle ont afflué de nombreuses ambulances a été complètement bouclée, a ajouté un porte-parole du ministère de la Santé, Mohammad Ismail. Selon lui, les victimes ont été acheminées vers deux hôpitaux de Kaboul, Istiqlal et Emergency, du nom de l’ONG italienne Emergency, spécialisée dans le traitement des victimes de guerre.

>> A lire aussi : Un attentat sanglant revendiqué par Daesh fait au moins 61 morts

Lors de l’Achoura le 13 octobre dernier, une série d’attentats revendiqués par le groupe Etat islamique contre les chiites afghans avait fait plus de 30 morts et près de 100 blessés, à Kaboul et Mazar-i-Sharif (nord). C’est la troisième fois que les chiites sont visés dans Kaboul depuis l’attentat du 23 juillet contre une manifestation de la minorité hazara qui avait fait 85 morts et plus de 130 blessés.

Mots-clés :