L'attaque s'est produite à l'intérieur de la base Bagram, près du réfectoire.
L'attaque s'est produite à l'intérieur de la base Bagram, près du réfectoire. - Shah Marai AFP

Au moins quatre personnes ont été tuées samedi à l’aube dans un attentat revendiqué par les insurgés talibans contre la plus grande base militaire américaine d’Afghanistan, près de Kaboul, a annoncé l’Otan. L’attaque qui s’est produite dans la base de Bagram survient alors que les talibans intensifient leurs attaques dans tout le pays avant l’arrivée de l’hiver, qui est généralement l’occasion d’une trève des combats.

« Un engin a explosé sur la base aérienne de Bagram, (…) quatre personnes sont mortes dans l’attaque et 14 ont été blessées », a déclaré l’Otan dans un communiqué, sans préciser les nationalités des victimes. « Nous traitons les blessés et avons ouvert une enquête. » Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a revendiqué l’attentat mené dans cette base pourtant très sécurisée et qui a fait « beaucoup de victimes dans les rangs de l’envahisseur américain » samedi peu après 5h30 (1h GMT).

On ignore l’identité des victimes

Waheed Sediqi, porte-parole du gouvernorat de la province de Parwan, où se situe Bagram, a déclaré qu’un kamikaze s’était fait exploser près d’un réfectoire à l’intérieur de la base. « Nous ignorons l’identité des victimes mais l’assaillant était l’un des employés afghans sur place », a-t-il dit à l’AFP.

>> A lire aussi : Afghanistan: Une attaque au camion-suicide des Talibans vise un consulat allemand

Selon le gouverneur du district de Bagram Abdul Shakoor Quddusi, l’explosion était puissante et a secoué la région. Le général John Nicholson, qui commande l’opération de l’Otan en Afghanistan, a adressé ses « plus vives condoléances » aux familles des victimes.

La base de Bagram, située à une cinquantaine de kilomètres de Kaboul, a été régulièrement attaquée par les talibans. En décembre, un kamikaze taliban juché sur une moto s’était fait exploser près de la base, tuant six soldats américains. Cela avait été l’une des attaques les plus meurtrières contre des militaires étrangers en 2015 en Afghanistan.

Mots-clés :