Le verdict prononcé contre l'extrémiste norvégien Anders Behring Breivik, condamné en août à la peine maximale pour le massacre de 77 personnes le 22 juillet 2011, est définitif après son refus attendu de faire appel, ont annoncé vendredi ses avocats.
Le verdict prononcé contre l'extrémiste norvégien Anders Behring Breivik, condamné en août à la peine maximale pour le massacre de 77 personnes le 22 juillet 2011, est définitif après son refus attendu de faire appel, ont annoncé vendredi ses avocats. - Odd Andersen afp.com

© 2012 AFP

Le verdict prononcé contre l'extrémiste norvégien Anders Behring Breivik, condamné en août à la peine maximale pour le massacre de 77 personnes le 22 juillet 2011, est définitif après son refus attendu de faire appel, ont annoncé vendredi ses avocats.

Breivik a jusqu'à vendredi soir minuit (22H00 GMT) pour faire appel de sa condamnation à 21 ans de prison, une peine qui pourra être prolongée au-delà tant qu'il sera considéré comme dangereux.

Dès le jour du verdict, le 24 août, l'extrémiste de 33 ans avait dit qu'il n'exercerait pas ce droit, arguant que cela reviendrait à reconnaître la légitimité du tribunal d'Oslo qu'il rejette.

"Il n'y a aucun doute que le dossier du 22 juillet est terminé aujourd'hui", a déclaré l'avocat Geir Lippestad vendredi, après un dernier entretien avec son client dans la prison de haute sécurité de Skien.

"Il maintient (...) qu'il ne fera pas appel", a précisé sa collègue, Vibeke Hein Baera.

Le 22 juillet 2011, Breivik avait tué au total 77 personnes, huit dans un attentat à la bombe près du siège du gouvernement à Oslo et 69 autres, des adolescents pour la plupart, dans une fusillade contre le camp d'été de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utoeya.

Il a qualifié ces attaques d'"atroces mais nécessaires", accusant ses victimes d'avoir fait le lit en Norvège du multiculturalisme qu'il abhorre.