Plus de 50 personnes enlevées par la LRA en Centrafrique

Reuters

— 

Les rebelles ougandais de l'Amée de résistance du seigneur (LRA) ont enlevé 55 personnes, pour la plupart des jeunes filles, lors de deux raids menés samedi dans l'est de la République centrafricaine, a-t-on appris lundi auprès d'un responsable local et d'un témoin.

«Les 55 personnes prises en otage ont été contraintes de transporter la nourriture (...) volée par les rebelles dans ces deux villages», a déclaré à Reuters Nicolas Bondi, un gendarme de Bangassou, joint par téléphone. Selon lui, 41 personnes ont été enlevées à Balifondo et 14 autres jeunes adolescents ont été capturés près de Zobe Mbari, à quelque 800km de la capitale, Bangui.

L'attaque s'est produite à Balifondo à l'aube, a précisé Emmanuel Mbolindi, qui a assisté à la scène avant de s'enfuir à Bangassou. La LRA est une organisation rebelle jugée responsable de dizaines de milliers de morts, d'actes de mutilation à grande échelle, de l'enrôlement de milliers d'enfants soldats et de l'enlèvement de jeunes femmes transformées en esclaves sexuelles.

Chassée du nord de l'Ouganda en 2005, elle a continué d'opérer en République démocratique du Congo, au Soudan du Sud et en Centrafrique.

Mots-clés :