Une explosion survenue dans la nuit de dimanche à lundi sur un oléoduc, dans le sud-est de la Turquie, a interrompu la fourniture de pétrole en provenance d'Irak, faisant porter des soupçons de sabotage sur les rebelles kurdes, ont déclaré lundi des responsables turcs.
Une explosion survenue dans la nuit de dimanche à lundi sur un oléoduc, dans le sud-est de la Turquie, a interrompu la fourniture de pétrole en provenance d'Irak, faisant porter des soupçons de sabotage sur les rebelles kurdes, ont déclaré lundi des responsables turcs. - Maxim Marmur afp.com

Une explosion survenue dans la nuit de dimanche à ce lundi sur un oléoduc, dans le sud-est de la Turquie, a interrompu la fourniture de pétrole en provenance d'Irak, faisant porter des soupçons de sabotage sur les rebelles kurdes, ont déclaré lundi des responsables turcs.

L'explosion a endommagé l'oléoduc entre Kirkouk (Irak) et Ceyhan (Turquie), entraînant des réparations qui devraient prendre une dizaine de jours, selon un responsable du ministère turc de l'Energie.

L'incident, que l'on soupçonné être le résultat d'un acte de «sabotage» des rebelles kurdes, a provoqué un incendie qui était maîtrisé lundi, selon une autre source du ministère. Les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont saboté l'oléoduc à plusieurs reprises dans le passé dans le cadre de leur lutte armée contre le gouvernement d'Ankara.

L'oléoduc de 970 kilomètres relie le centre pétrolier de Kirkouk, région kurde située dans le nord de l'Irak, au port de Ceyhan, sur la côte méditerranéenne turque, pompant entre 450.000 et 500.000 barils de brut par jour.

Mots-clés :