François Hollande a lancé un appel à une intervention rapide du Conseil de sécurité de l'ONU pour éviter de nouveaux massacres en Syrie, samedi lors d'une visite dans le Gers, où il a passé la journée entre défense du foie gras français et concert au festival de jazz de Marciac.
François Hollande a lancé un appel à une intervention rapide du Conseil de sécurité de l'ONU pour éviter de nouveaux massacres en Syrie, samedi lors d'une visite dans le Gers, où il a passé la journée entre défense du foie gras français et concert au festival de jazz de Marciac. - Bertrand Langlois afp.com

avec AFP

François Hollande a lancé samedi un appel à une intervention rapide du Conseil de sécurité de l'ONU pour éviter de nouveaux massacres en Syrie, lors d'une visite dans le Gers, où il a passé la journée entre défense du foie gras français et concert au festival de jazz de Marciac. «Le rôle des pays du Conseil de sécurité de l'ONU, c'est d'intervenir le plus rapidement possible», a déclaré à la presse le chef de l'Etat, rattrapé par l'actualité, alors qu'il visitait un élevage de volaille et de production de foie gras à Monlezun, un petit village du Gers.

Quelques heures auparavant, un déluge de feu avait commencé de s'abattre sur Alep, deuxième ville de Syrie, bombardée par les forces du régime de Bachar al-Assad.

«Je m'adresse une fois encore à la Russie et à la Chine pour qu'ils prennent en considération que ce sera le chaos et la guerre civile» si le président syrien «n'est pas à un moment empêché», a souligné le chef de l'Etat. «Le régime de Bachar al-Assad sait qu'il est condamné et donc il va utiliser la force jusqu'au bout», a-t-il averti soulignant que «chaque jour qui passe, c'est une répression, des soulèvements et donc des massacres».